Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Appel à élargir les réseaux électriques

02.03.2016 - 12:44

Le 4e Forum Afrique-Développement recommande l’encouragement du développement des échanges Sud-Sud en matière de commerce, de transferts de technologie

Les gouvernements africains sont appelés à augmenter leurs capacités de productivité électrique en élargissant les réseaux électriques et en renforçant l’exploitation des énergies renouvelables, lit-on dans les recommandations du 4e Forum Afrique-Développement qui vient de clore ses travaux à Casablanca.

Selon ces recommandations, les stratégies nationales individuelles en matière d’électrification devront s’inscrire dans le cadre global du marché international (offre, besoins, changements structurels, etc.).

Ainsi, la mutualisation et l’intégration des différents réseaux d’un pays ou d’une région nécessite la mise en place de synergies régionales et d’une convergence réglementaire avec la possibilité de coexistence et de synergies entre différents hubs africains.

Le 4e Forum Afrique-Développement recommande également l’encouragement de l’émergence de filières industrielles locales spécialisées dans les équipements électriques, ainsi que le développement des échanges Sud-Sud en matière de commerce, de transferts de technologie et de co-développement.

Quant au défi de dimensionnement et d’entretien de l’énergie électrique, les participants soulignent que chaque maillon de la chaine de valeurs doit être viable et doit avoir un schéma intégré et un business plan bien évalué. S’agissant du financement des projets de production électrique, le Forum plaide pour l’amélioration de la bancabilité et de la sécurité juridique à l’égard des bailleurs de fonds et des investisseurs.

Le Forum a également appelé à concilier les contraintes de tarification de l’électricité distribuée au consommateur final, avec les coûts réels et les impératifs d’équilibre financier des opérateurs nationaux.

Le Maroc a une opportunité pour développer ses activités à l’étranger en matière d’électrification (co-développement, coproduction, co-localisation) en raison notamment de ses compétences acquises grâce à son programme d’électrification rurale (100.000 personnes employées dans le secteur), relèvent les participants à ce Forum international. Selon eux, le Royaume doit également profiter de la COP22 pour faciliter l’avènement de solutions globales pour l’électrification de l’Afrique, notamment de financement par de grands acteurs géopolitiques et économiques.

La 4e édition du Forum International Afrique Développement s’est ouverte, jeudi à Casablanca, sous le thème «Agriculture et électrification : mobiliser les énergies», à l’initiative du groupe Attijariwafa bank et de Maroc-Export, en présence de plusieurs ministres marocains et africains, d’ambassadeurs, du wali de la région Casablanca-Settat, d’hommes d’affaires et de plusieurs autres personnalités.

Fort du succès de ses trois précédentes éditions, cet événement d’envergure, devenu incontournable, est dédié aux problématiques concrètes de développement en Afrique. Il constitue une plate-forme d’échange et de concertation entre les opérateurs économiques du continent africain et du reste du monde et des gouvernants.

» Source de l'article: lematin

Autres articles