Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Fin de l’édition 2016 du Middle East Electricity

03.03.2016 - 22:24

Des acteurs marocains de l’électricité ont participé à la 41e édition du salon Middle East Electricity qui s’est tenue du 1er au 3 mars. Cette plateforme offre une opportunité de réseautage, de développement des affaires et des séminaires techniques de formation pour découvrir les nouveaux produits et services.

C’est hier qu’a pris fin le Salon «Middle East Electricity», qui a ouvert ses portes le 1er mars à Dubaï. L’événement, dédié au secteur électrique et énergétique dans la région MENA (Afrique du Nord et Moyen-Orient), affiche une croissance estimée à 40% enregistrée pendant ces trois dernières années. Il est donc un rendez-vous incontournable pour les acteurs et professionnels du secteur dans la région. C’est pourquoi Maroc Export a organisé la participation marocaine à la 41e édition de ce salon.

Ce n’est pas la première présence marocaine à ce rendez-vous. Lors de la première participation marocaine à ce salon en 2015, les entreprises marocaines ont réalisé pas moins de 285 contacts, dont 59 prometteurs ainsi que deux importantes commandes d’essai. L’édition 2015 a connu un record de participation de 1.453 exposants venus de 61 pays et plus de 2.000 visiteurs professionnels originaires de 126 pays.

«Middle East Electricity est de ce fait la passerelle idéale pour les entreprises internationales pour promouvoir leurs produits, services, solutions et innovations dans la région MENA qui connait une croissance sans précédent de son industrie énergétique, avec des investissements d’une valeur de 283 milliards de dollars américains investis dans le secteur», souligne Maroc Export. Cette plateforme offre une opportunité de réseautage, de développement des affaires et des séminaires techniques de formation pour découvrir les nouveaux produits et services. Cette combinaison d’activités permet de rester en phase avec les dernières tendances du marché. La tenue de ce salon à Dubaï n’est pas anodine. Les marchés du Conseil de coopération du Golfe enregistrent ces dernières années une forte croissance. La demande d’électricité dans les pays du Golfe atteint les 7 à 10% par an contre une moyenne de 3% dans le monde. Le Koweït, par exemple, a injecté 104 milliards de dollars américains dans des projets d’infrastructures. L’Arabie Saoudite compte pour sa part 80 milliards de dollars américains de projets d’investissements dans le secteur électrique. De son côté, le Qatar a misé entre 2,5 et 3 milliards de dollars d’investissements dans la production électrique.

Le challenge des entreprises à travers l’exposition marocaine est de bâtir une image industrielle forte du Royaume. Leur objectif est de valoriser le savoir-faire des sous-traitants locaux auprès des donneurs d’ordres internationaux. Les opérateurs marocains de ce secteur tentent de relever ces défis en participant au Middle East Electricity, au Forum Afrique Développement, qui s’est tenu les 25 et 26 février, ainsi qu’à la Caravane «Action Lumière» en Afrique Subsaharienne.

» Source de l'article: lematin

Autres articles