Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

L’ADA s’apprête à exécuter le projet d’adaptation dans les zones oasiennes

03.03.2016 - 22:27

L’Agence pour le développement agricole compte faire appel à une assistance technique pour la mise en œuvre du projet d’adaptation aux changements climatiques dans les zones oasiennes. Le projet bénéficie d’un don de 9,97 millions de dollars du Fonds d’adaptation.

C’est parti pour le projet d’adaptation aux changements climatiques dans les zones oasiennes. L’Agence pour le développement agricole (ADA) sélectionnera le 22 mars un consultant spécialisé pour se faire assister techniquement dans la réalisation de ce projet. L’agence a réservé pour ce marché un budget de 1,9 million de dirhams. Selon l’institution, le projet d’adaptation aux changements climatiques dans les zones oasiennes bénéficie d’un don de 9,97 millions de dollars du Fonds d’adaptation. Son objectif, améliorer la capacité d’adaptation des populations des zones oasiennes face aux impacts du changement climatique.

Concrètement, il s’agit d’améliorer les capacités d’adaptation pour une meilleure gestion des ressources hydriques dans les zones oasiennes et diversifier les sources de revenus des populations de ces zones. À cela s’ajoute une amélioration des conditions de vie des populations vulnérables au changement climatique dans les zones cibles et le renforcement de la résilience des écosystèmes en réponse au changement climatique. «Il s’agit aussi d’améliorer la prise de conscience de tous les acteurs par la gestion et le partage des connaissances et renforcer les capacités des acteurs concernés par la conception et la mise en œuvre des mesures d’adaptation», explique l’ADA. Le projet interviendra dans les zones relevant de la région de Drâa-Tafilalet (bassins Gheris et Maider), sur une durée de 4 ans. Le coordonnateur potentiel du projet, en étroite collaboration avec le service de l’environnement et changement climatique de l’ADA, aura l’autorité de faire fonctionner le projet sur une base quotidienne au nom de l’agence en tant qu’entité nationale de mise en œuvre.

Il aura à sa charge la gestion quotidienne et de la prise de décision du projet. Sa première responsabilité est de veiller, selon les principes de la gestion axée sur les résultats, à ce que le projet atteigne les résultats attendus, dans les délais impartis, avec les standards de qualité requis et dans le cadre du budget alloué au projet. Il assistera l’ADA dans le suivi des réalisations de l’entité d’exécution du projet et le respect des clauses dans le marché signé.

» Source de l'article: lematin

Autres articles

newsletter

Articles Populaires

Désolé. Pas assez de données pour afficher des publications.