Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

La Caisse pour le financement routier prépare sa grande mue

16.06.2017 - 18:03

Compte tenu de l’expérience acquise par la Caisse pour le financement routier dans la mobilisation des fonds, la passation des marchés et la gestion de la dette, le ministère de l’Équipement compte lui confier la réalisation de deux programmes d’envergure pour 58 milliards de DH. À cet effet, la Caisse veut redessiner sa stratégie de développement et son organisation.

La Caisse pour le financement routier (CFR) planche sur sa stratégie de développement. La grande mue qui se prépare doit lui permettre de réaliser d’importants investissements et de porter les nouvelles ambitions stratégiques du secteur routier. En effet, de gros projets de 58 milliards de DH lui seront confiés par le ministère de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau (METLE). «Compte tenu de l’expérience acquise par la CFR dans la mobilisation des fonds auprès des bailleurs de fonds internationaux et le savoir-faire qu’elle a capitalisé dans les domaines de passation et gestion des marchés et la gestion de la dette, le METLE compte lui confier la réalisation de deux programmes d’envergure», indique la CFR. Il s’agit du programme de mise à niveau et d’entretien du réseau routier structurant (qui constitue actuellement le réseau routier national) dont le coût est estimé à 50 milliards de DH, et du programme de sauvegarde des routes rurales classées de proximité à réaliser pour environ 8 milliards de DH. Mais pas seulement.

La vision stratégique se veut à long terme. Selon la CFR, dans le cadre de la régionalisation avancée qui marque l’instauration d’une nouvelle étape dans la gouvernance locale à travers le transfert aux régions de plusieurs compétences, une réflexion est lancée pour identifier de nouveaux modes de partage des responsabilités, au niveau de la gestion de réseaux routiers, avec les acteurs concernés. Ainsi, l’opportunité de confier à la CFR la gestion et l’exploitation du réseau routier structurant sera étudiée. Ceci à l’instar de ce qui est pratiqué dans plusieurs pays où le financement de la mise à niveau, l’entretien et la gestion du réseau routier structurant sont assurés par une entité dotée des ressources financières et permettant de réaliser, dans le cadre de contrats-programmes, un haut niveau de service de ce réseau. «Dans ce contexte, il est essentiel de bien définir la stratégie de développement de la CFR et les modalités d’interaction avec les autres entités institutionnelles intervenant dans le secteur routier. Il est nécessaire également de redessiner son organisation actuelle pour lui permettre de mettre en œuvre, de manière efficace, les programmes d’investissements futurs et d’évoluer vers une entité chargée de la gestion et l’exploitation du réseau routier structurant», est-il indiqué. A cet effet, un appel d’offres vient d’être lancé par la CFR. Il a exactement pour objet «la réalisation d’une étude pour l’élaboration de la stratégie de développement de la Caisse pour le financement routier et l’accompagnement à son opérationnalisation». Le coût de cette prestation est estimé à plus de 13,88 millions de DH.

Créée en 2004, la CFR est un établissement public, doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière, et placé sous la tutelle du METLE. Il a pour missions de mobiliser les ressources en vue de participer au financement et à la réalisation des programmes de construction, d’aménagement, de maintenance et d’exploitation du réseau routier.

Entre 2006 et 2015, la CFR a contribué à la réalisation de projets pour 20,5 milliards de DH, dont 15 milliards financés par elle, soit 73%. En outre, à partir de 2015, la CFR contribue au financement du programme de partenariat issu des conventions signées entre le METLE, les Conseils régionaux et provinciaux et les Communes. À fin avril 2017, la CFR a reçu 50 conventions de partenariat pour la réalisation de projets routiers pour 15,45 milliards de DH dont 6,54 milliards financés par le METLE et 8,91 milliards par les partenaires. Ces conventions prévoient les versements des quotes-parts de tous les partenaires à la CFR. 

» Source de l'article: lematin

Autres articles