Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Safi planche sur ses potentialités

19.01.2018 - 21:00
Ville d’histoire, bastion de traditions millénaires, cité à l’emplacement stratégique, Safi  a toutes les raisons  de revendiquer, en plus,  le statut de pôle économique émergent.
  En effet, la capitale des Abda dispose de moult atouts qui légitiment cette aspiration : infrastructures portuaire et autoroutière, unités de valorisation des phosphates,  usines de transformation de poissons et de nombreuses autres  potentialités naturelles et humaines  qui nourrissent  cette forte ambition, celle de gagner le statut de métropole économique et de conforter son rang de premier bastion industriel de la région Marrakech-Safi.
  Mais responsables locaux, opérateurs et autres acteurs  de la vie économique et sociale ne se sont  pas  satisfaits de la croissance soutenue de la ville  et se sont attelés à mettre en chantier de nombreux  autres projets structurants qui viendront sans nul doute, renforcer l’élan  et  l’évolution que connaît la cité.
  C’est pour présenter la vision stratégique de développement de ce territoire et  les chantiers lancés dans  ce cadre, qu’est organisée, ce jeudi, la Journée économique de Safi à l’initiative du Centre régional des investissements Marrakech-Safi,  la région et l’Association Hawd Assafi.
     Cette manifestation s’est ouverte par la visite prospective de 13  sites en  chantier ou à venir par  une délégation forte de plus de 40 personnes dont opérateurs, investisseurs,  financiers nationaux et étrangers et autres représentants de missions  diplomatiques accréditées au Maroc.
La construction d’un nouveau port  dont les travaux de réalisation ont dépassé les 75% a nécessité une enveloppe de 4,1 milliards de DH. Situé  dans la commune d’Ouled  Selmane, à 15 km au sud  de Safi,  ce port sera dédié  notamment à l’approvisionnement de la centrale thermique de la région en charbon, à l’exportation des phosphates et dérivés et ses promoteurs n’excluent pas le transbordement des conteneurs.
     Quant à l’ancien port safiot, un projet ambitieux lui est réservé  en plus de la pêche, secteur qui emploie quelque 10 000 personnes. Il s’agit notamment de la promotion du marché de croisière et de plaisance ainsi que le développement  de la  construction, de la maintenance et de la réparation des bateaux.
  Le programme de la visite intéresse  aussi  les installations de l’OCP, Maroc Phosphore 1 et 2 et Maroc chimie mais également le ‘’Safi Phosphate Hub’’ qui sera construit sur une superficie de 1660 hectares pour une enveloppe de 30 milliards de DH.
Ce hub comprendra, entre autres,  cinq nouvelles unités de production d’acide sulfurique de 1,4 million de tonnes par an chacune, cinq unités  phosphoriques d’une capacité de 450 000 tonnes chacune par an, des unités de production d’engrais et de produits spécifiques  et autres pipeline et quai phosphatier.
Et comme l’industrie appelle l’énergie,  une centrale thermique  est en construction  dans la commune d’Ouled Selmane pour une enveloppe de 23 milliards de DH. La station dont les travaux sont presque achevés (plus de 95%) dispose d’une puissance de  1320 MW et devra produire 10 MM kwh par an. La centrale, qui devra démarrer en juillet 2018 produira à l’horizon 2020 quelque 2640 MW.
La visite concerne également les projets d’aménagement de la commune et de la plage d’Ayir, du centre Beddouza, du centre Lalla Fatna  et de la nouvelle zone industrielle d’Ouled Selmane.
  Création de ville industrielle, intelligente et intégrée, satisfaction des attentes de la population locale, promotion touristique balnéaire figurent parmi les objectifs assignés à ces plans d’aménagement.
 Autre temps fort de cette visite, le campus universitaire de la ville avec ses multiples pôles de formation qui vont de l’ingénierie aux études techniques, juridiques et économiques,  en passant par la promotion de compétences  dans le domaine de la pêche ou dans les métiers de l’hôtellerie et du tourisme.
   Ces projets en chantier ou sur le point d’être lancés s’inscrivent dans le cadre d’une stratégie  dont les grandes lignes seront déclinées dans la perspective de donner plus de visibilité aux investisseurs.
» Source de l'article: liberation

Autres articles