Journaux du maroc et revue de presse des principaux journaux Marocain sur Journaux.ma

Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Propriété intellectuelle : Les agences de conseil en communication montent au créneau

12.02.2018 - 21:03

Comment faire prévaloir ses droits en matière de propriété intellectuelle auprès des annonceurs ? C’est en substance la bataille de «sensibilisation au juridique» à laquelle se livre actuellement l’Union des agences conseil en communication (UACC) qui regroupe 34 agences représentant environ 90% du marché.

«L’objectif est d’outiller les agences de conseil en communication qui souvent elles-mêmes ne sont pas conscientes des droits dont elles disposent pour protéger leurs créations», explique Maria Aït Mhamed, en sa qualité de présidente de l’UACC. Pour ce faire, l’Union a organisé en collaboration avec le cabinet juridique DLA Paper, vendredi 9 février 2018 à Casablanca, une formation sur les bonnes pratiques en matière de propriété intellectuelle destinées à ces agences. Sur le fond, Maria Aït Mhamed confie qu’il y a un travail à mener au niveau de ces agences afin de commencer à faire plus attention à la propriété intellectuelle et à la valoriser davantage. Pour ainsi situer le contexte, à partir du moment où une agence de communication envoie un devis, «l’annonceur aujourd’hui dispose totalement et pleinement de cette création et l’utilise comme il veut, quand il veut, sans que cela pose problème. Alors que par exemple sur d’autres créneaux tels que les castings, la question ne se pose pas puisque les artistes ont réussi à faire prévaloir leurs droits en la matière, ce qui n’est pas encore le cas pour les agences conseil en communication», indique la présidente de l’UACC. En plus clair, ces agences veulent par exemple protéger leurs droits sur les pitchs (présentation synthétique) présentés aux annonceurs pour un projet de campagne ou de création publicitaire.

Modifier les cahiers des charges

A ce stade, les agences proposent premièrement d’intégrer les bonnes pratiques au quotidien en insérant des clauses protectrices aux droits à la propriété intellectuelle dans les échanges. Le deuxième point est celui de sensibiliser les annonceurs. Sur le plan pratique, la difficulté pour les agences est de répondre à des marchés qui se basent sur des clauses standards où un choix binaire s’impose, c’est celui d’accepter ou de ne pas participer. L’UACC envisage donc de monter au créneau et de porter ainsi sa voix auprès des organismes publics et du ministère de l’économie et des finances. «Tous les établissements publics appliquent les mêmes cahiers des charges. Ce qu’on veut leur expliquer c’est qu’une agence a des droits sur sa «création», qu’elle doit être limitée dans le temps et dans l’espace, et qu’elle ne peut pas être utilisée n’importe comment», explique la présidente de l’UACC.

Pour les agences de conseil en communication, il faut donc ajouter certaines clauses au niveau des cahiers des charges pour respecter le droit de la propriété intellectuelle. Sur la démarche, l’UACC compte également s’adresser au Groupement des annonceurs du Maroc (GAM) afin de leur présenter un guide des bonnes pratiques et de leur demander de diffuser un courrier à destination de tous les annonceurs. Sur l’échéance, Maria Aït Mhamed souligne que l’Union espère d’ici à l’année prochaine avoir des résultats concrets, notamment au niveau des cahiers des charges des établissements publics.

Ce qu’on entend par propriété intellectuelle

La propriété intellectuelle se présente sous deux aspects. D’abord, la propriété industrielle, qui comprend par exemple les inventions (telles que les brevets), les marques, les dessins, les modèles industriels ou encore les indications géographiques. Ensuite, le droit d’auteur, qui s’applique aux œuvres littéraires, intellectuelles et artistiques, telles que les romans, poèmes et pièces de théâtre, aux films, aux œuvres musicales, aux œuvres artistiques telles que les dessins, peintures, photographies et sculptures et aux œuvres d’architecture.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles