Le Maroc a enfin sa bourse de fret. Initiée par l’Agence spéciale Tanger Med et la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), TM Fret est une plateforme transactionnelle de services de transport et la logistique. Elle consiste à coordonner le fret et le transport, au sein d’une interface web, permettant d’aboutir à l’établissement d’un contrat de transport. «À travers cette plateforme, Tanger Med vise à offrir aux professionnels du transport routier un outil bourse de Fret simple, efficace et économique», souligne TMSA. Elle permet principalement d’éviter les retours à vide, de diminuer les temps de recherche d’une solution de transport ou de chargement et de diminuer le temps d’attente des camions entre deux opérations de transport. «Le développement de cette plateforme émane de l’implication de Tanger Med dans l’évolution de l’activité de transport au Maroc, à l’Afrique et à l’international et au rayonnement des plateformes logistiques, portuaires et industrielles du pays», a déclaré Fouad El Brini, président de Tanger Med, lors du séminaire de lancement de la plateforme, le 8 mars à Casablanca. Concrètement, cette solution permettra la confrontation entre l'offre et la demande de transport, en mettant en relation dans un espace commun un chargeur et un transporteur. Le chargeur cherchant d’un côté à minimiser son coût de transport et le transporteur à diminuer son taux de parcours à vide. Actuellement, près de 95% des transporteurs reviennent à vide, regrette Mohammed Talal, président de la commission logistique à la CGEM. Grâce à TM Fret, les opérateurs sont censés gagner en compétitivité tout en réduisant les émissions de CO2. Pour Abdelilah Hifdi, président de la commission transport à la CGEM, la bourse de fret ne peut qu’être bénéfique pour un secteur du transport caractérisé par un éclatement de son tissu entrepreneurial. «Plus de 90% des opérateurs sont des personnes physiques et disposent d’une flotte de moins de deux véhicules. Le secteur est miné par l’informel et les relations entre les donneurs d’ordre et transporteurs sont souvent tendues», estime Hifdi. La nouvelle place de marché devra ainsi contribuer à tirer le secteur vers le haut et réduire les problèmes de défauts et d’incidents de paiement puisque la plateforme dispose d'un système de suivi et de scoring. 

«TM Fret a également une vocation d’accompagnement de l’évolution de la qualité des services globaux que requièrent les opérations de transport. À cet effet, un écosystème de services à valeur ajoutée accompagnera le développement de cette plateforme. L’objectif étant la satisfaction des utilisateurs et le déploiement de solutions innovantes à leur service», précise TMSA. Rappelons que Tanger Med a investi 400 millions de dirhams pour l’amélioration de l’offre export de la plateforme portuaire à travers l’infrastructure Export Access. Celle-ci s’étend sur une superficie totale de 160.000 m2, dispose d’un magasin de dépotage, des quais de fouille, d’un tunnel de scanners double et de guérites et postes de contrôle. Depuis sa mise en place, le temps de transit à l’export est passé de 4 à 8 heures à 1h40 en moyenne. De même, la capacité de traitement est passée de 850 unités fret par jour à 2.100 unités. 
Pour rappel, cette bourse répond à une obligation contractuelle entre l’État et les professionnels. Les contrats-programmes du secteur logistique de 2003 et 2011 prévoyaient en effet la réalisation d’une bourse de fret, souligne Hifdi. C'est chose faite aujourd’hui, après donc un retard de plusieurs années.