Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

L’AMDIE lance une opération de départ négocié

12.03.2018 - 18:04

Un cabinet RH a été chargé de réaliser un bilan de compétences du personnel. L’architecture de l’organigramme est déjà validée. Le redéploiement des équipes se fera d’ici juin 2018.

Un cabinet RH a été chargé de réaliser un bilan de compétences du personnel. L’architecture de l’organigramme est déjà validée. Le redéploiement des équipes se fera d’ici juin 2018.

Deux mois après la création officielle de l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE) regroupant l’Agence marocaine de développement des investissements (AMDI), Maroc Export et l’OFEC, une opération de départ volontaire a été ouverte au profit des collaborateurs qui ne souhaitent pas continuer l’aventure au sein de la nouvelle structure. Cette opération concerne essentiellement les employés de Maroc export qui seront appelés d’ici juin 2018 à quitter le siège de Casablanca pour la capitale. Les équipes de l’AMDI étaient déjà installés à Rabat. Seul le personnel de l’OFEC continuera à occuper ses anciens locaux du Grand Palais de la Foire de Casablanca.

Combien de demandes ont été  reçues par l’agence ? Quels sont les profils dont elle pourrait se séparer? Quel est le budget réservé à cette opération? «Il est prématuré de parler de ces sujets. Nous ne sommes pas encore dans la phase des propositions, mais plutôt dans celle du diagnostic et du recueil des souhaits de chacun», se contente de répondre Othmane El Ferdaous, Secrétaire d’Etat chargé de l’investissement.

En parallèle à cette opération  de départ négocié, un cabinet RH chargé du profiling est en train de réaliser un bilan de compétences. L’objectif est de redéployer les collaborateurs des trois organismes suivant les nouveaux besoins RH de l’agence. L’architecture de l’organigramme est validée depuis quelques mois. Reste à mettre des noms sur chaque poste.

Combien de temps cela prendre-t-il ? «Le temps qu’il faudra. C’est une opération délicate qu’il faudra mener avec beaucoup d’attention», souligne M.El Ferdaous. Il s’en suit que l’AMDIE ne tourne pas encore à plein régime. Les missions B to B par exemple ne sont pas programmées, les nouveaux services générateurs de ressources financières promis par Moulay Hafid Elalamy, ministre du commerce, de l’industrie, de l’investissement et de l’économie numérique, ne sont pas encore développés… «Il n’y a pas eu de rupture de charge ou d’activité. On est sur la même lancée qu’avant. J’ai des missions à l’étranger qui sont prévues, le travail de promotion du Maroc à l’étranger continue également. Nous sommes dans une phase de transition qui va durer jusqu’au mois de juillet. D’ici là, seront bouclés les projets du statut du personnel, l’organigramme nominatif… Mais tout se passe dans la sérénité», insiste le Secrétaire d’Etat chargé de l’investissement. 

Pour le personnel qui en fera la demande, un dispositif de soutien personnalisé est mis en place pour accompagner le déménagement à Rabat (recherche de logement, changement d’écoles pour les enfants scolarisés, transport,…).

» Source de l'article: lavieeco

Autres articles