Journaux du maroc et revue de presse des principaux journaux Marocain sur Journaux.ma

Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

La baie de goji « made in Morocco », le pari osé d’un groupe d’investisseurs irakiens

20.07.2018 - 18:02

La ferme couvre 400 ha dont 50 déjà en production n Le fruit est qualifié de super-aliment pour ses vertus et ses bienfaits. Il sera commercialisé dans les tout prochains jours dans les grandes et moyennes surfaces.

La ferme couvre 400 ha dont 50 déjà en production n Le fruit est qualifié de super-aliment pour ses vertus et ses bienfaits. Il sera commercialisé dans les tout prochains jours dans les grandes et moyennes surfaces.

Faire du Maroc un des plus gros producteurs mondiaux d’un fruit rouge d’origine asiatique. C’est le pari pour le moins osé d’investisseurs irakiens qui composent le tour de table du groupe Al Khales, fondé en 2016 et basé à Rabat. «La baie de goji sera bientôt disponible sur le marché marocain à l’état frais», annonce un communiqué du groupe. «Autrefois cultivée en Chine et au Tibet, la baie de goji qui sera commercialisée au Maroc est actuellement plantée à Sidi Yahia Al Gharb», ajoute la même source.

Selon les premières indiscrétions, le fruit qualifié de super-aliment pour ses vertus et ses bienfaits sera commercialisé à partir de la semaine prochaine dans les grandes et moyennes surfaces ainsi que dans certains points de vente triés sur le volet au niveau de Rabat et Casablanca. «Nous avons choisi de commercialiser la baie de goji au Maroc d’abord avant de songer à l’export dont l’activité sera lancée l’année prochaine», explique Lokmane Badreddine, directeur commercial et marketing chez Al Khales groupe qui prévoit d’investir 100 MDH d’ici 2020.

Pour le moment, la ferme emploie 10 salariés permanents et 1000 saisonniers. «A ce jour, Al Khales est considérée comme étant la plus grande ferme intégrée en Afrique, Moyen-Orient, Europe et Etats-Unis en termes superficie plantée», selon le communiqué. Interrogé sur ce point, Lokmane Badreddine informe que la superficie de la ferme est de 400 ha dont 50 ha déjà en production. «Comparée aux superficies des fermes en Europe et aux Etats-Unis, la ferme Al Khales est la plus grande», confie notre interlocuteur qui ajoute que les 50 ha plantés ont produit récemment 20 tonnes. Ce rendement sera appelé à augmenter, en passant de 300 g par plante actuellement à 8kg dans les années à venir, toujours selon notre source.

Prix : 42 DH les 125 grammes

Coté prix, la baie de goji sera commercialisée dans un packaging de 125 grammes à 42 DH, soit un prix au kilo de 336 DH. «C’est un prix d’appel car la baie de goji est un produit sélectif», détaille Lokmane Badreddine. A l’évidence, la principale cible est constituée des ménages des catégories socioprofessionnelles A et B. Ceux-ci consomment de plus en plus de produits bio ou qualifiés de «sains» et «naturels» ces dernières années, à en juger par la prolifération des épiceries fines et des enseignes bio à Casablanca et Rabat dans certains quartiers.

Signe de la croissance de cette niche, même les grandes et moyennes surfaces tels que Marjane et Carrefour commencent à proposer des produits de ce genre sur des rayons dédiés. En clair, Al Khales veut surfer sur cette vague. Pareil pour l’activité à l’export où la baie de goji est plus connue mais pas disponible à l’état frais du fait de la rareté des unités de production. «Nous sommes en train d’œuvrer pour avoir les certifications nécessaires pour pouvoir pénétrer les marchés européens et américains», confie le directeur commercial et marketing chez Al Khales.

Par ailleurs, les vertus attribuées à ce fruit aux allures de cerise allongée sont nombreuses. «Il est riche en éléments nutritifs et en antioxydants. La baie de goji renferme une grande quantité de vitamines (A, B, C, E) et contient plusieurs minéraux», détaille M. Badreddine. Mieux encore, les producteurs de la baie de goji marocaine vantent la présence d’un germanium qui aide à mettre fin au développement des cellules tumorales. S’agit-il de vertus surévaluées pour vendre ou d’éléments factuels prouvés par des études ? Difficile de se prononcer, mais force est de constater que les études scientifiques fiables autour des vertus de la baie de goji sont rares, d’autant plus que les avis sur les sites spécialisés sont contrastés. Ce qui est sûr, c’est que le succès commercial de la baie de goji au Maroc et à l’export permettra à la filière florissante des fruits rouges de se développer davantage.

» Source de l'article: lavieeco

Autres articles