Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

La Fisa dément : Aucune réunion d’urgence concernant la volaille américaine

19.08.2018 - 18:02

Les démentis fusent chez la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole au Maroc (Fisa).

Après les fausses informations portant sur une mortalité de 20% de la volaille suite à la canicule, les professionnels de l’aviculture démentent une éventuelle réunion urgente tenue par les membres de la fédération pour discuter des conséquences de l’importation des viandes de volaille et des produits à base de viandes de volaille en provenance des États-Unis d’Amérique. Cette information relayée par certains organes de la presse nationale n’a jamais eu lieu, souligne la Fisa dans son dernier communiqué.

L’interprofession précise dans ce sens que «toute importation de ces produits s’inscrit dans le cadre de l’accord de libre-échange entre le Maroc et les Etats-Unis signé le 15/06/2004 (accord qui concerne l’ensemble des secteurs agricoles, industriels et services) et mis en œuvre le 1er janvier 2006». Comme a été souligné dans une précédente communication de la tutelle, les éventuelles importations concernent uniquement les produits congelés et ce dans le cadre de concessions tarifaires, assorties ou non de contingents tarifaires.

«Ces contingents tarifaires, tels que négociés après de rudes discussions entre les deux parties, représentent moins de 1% de la production nationale. Et faut-il le préciser, à ce jour aucune importation n’a eu lieu», explique la Fisa. La fédération indique par ailleurs que «toute importation de produits de viandes de volaille congelés halal bien entendu en provenance des Etats-Unis doit obligatoirement être accompagnée d’un certificat sanitaire d’importation». Ce dernier est validé d’un commun accord par l’ONSSA et les autorités sanitaires américaines concernées. De même, lesdites importations doivent respecter strictement, dans le cadre de la distribution, les impératifs de la chaîne de froid. La fédération rappelle en outre qu’en contrepartie de ces contingents tarifaires, les coûts de production ont baissé. Ceci résulte du fait de la suppression, dans le cadre de cet accord (signé en 2004 nous tenons à le rappeler)  des droits de douane sur le maïs et le soja qui, ensemble, représentent 80% du coût des aliments composés.

Rappelons que la validation du certificat sanitaire devant accompagner l’importation de viandes de volaille et des produits à base de viandes de volaille originaires des USA a suscité beaucoup de bruit, alors qu’il s’agit juste d’une démarche administrative routinière inscrite dans le cadre des échanges commerciaux qu’établit le Maroc avec le reste du monde. A noter que le secteur de l’aviculture est autosuffisant avec une production ayant atteint à fin 2017, 540.000 tonnes pour le poulet de chair et 80.000 tonnes pour la dinde.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles