Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Symposium international 2018 de l’Apefel : L’agriculture marocaine face aux mutations nationales et internationales en débat

18.09.2018 - 18:03

Sous l’égide du ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, l’Association marocaine des producteurs et exportateurs de fruits et légumes (Apefel) et l’Association marocaine des conditionneurs maraîchers (Amcom) organiseront, jeudi prochain à Agadir, un symposium international sous le thème «Fruits et légumes: s’adapter à un environnement national et international en mutation».

Selon les organisateurs, en lançant en avril 2012 une série de symposiums, les opérateurs œuvrant dans la production et l’exportation des fruits et légumes ont pu pallier un certain nombre de déficiences dans le cadre de leurs pratiques agricoles. Cela leur a permis de gagner des positions sur le marché national et international.

Ce dernier devenant de plus en plus compétitif et les modes de consommation en mutation permanente, cet évènement a pour objectif de donner une nouvelle impulsion à la production et à l’exportation.

«Les chamboulements politiques et économiques que connaît le monde ont attiré notre attention sur les dangers que peuvent subir nos productions agricoles destinées à l’exportation. Lors de cette édition, nous voulons marquer d’un ton fort les mouvements et mutations que connaît le secteur des fruits et légumes en faisant un arrêt sur image et sur les orientations de différents ordres afin d’orienter notre production sur l’avenir et ne pas rester cloisonnés dans le passé. Il s’agit pour nous d’être encore au plus près des attentes des consommateurs», soulignent les initiateurs de ce symposium.

Le programme de cet évènement comporte plusieurs thématiques qui vont traiter durant la première partie «Les relations multilatérales et bilatérales : leurs outils et leurs obstacles», «la réglementation européenne : nouveaux accords, nouvelles exigences et nouvelles contraintes», «le marché russe : opportunités et contraintes», et «les marchés nord-américains et scandinaves : encore beaucoup de potentialités».

Alors que le débat lors de la deuxième partie portera sur «la grande distribution, acteur majeur du négoce de F&L : cas de la France», «les exportations des fruits et légumes marocaines par marché», et «l’interprofession : un positionnement imposant et décideur».

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles