Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Communication financière: Ce que recommande l’AMMC

19.09.2018 - 18:02

A quelques jours de la fin de la publication des états financiers du premier semestre, l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) émet de nouvelles recommandations aux émetteurs.

Principale exigence : adopter les bonnes pratiques de communication financière. Dans ce sens, l’AMMC invite ainsi les émetteurs à publier les états financiers dans un ou plusieurs journaux d’annonces légales à large tirage tout en évitant les week-ends et jours fériés.

Lesdites publications doivent être par ailleurs insérées sur le site internet après leur diffusion sur le journal d’annonces légales. L’AMMC insiste également sur la clarté et la lisibilité du contenu des publications. Ces dernières doivent contenir les coordonnées du responsable de la communication financière ou des relations investisseurs.

L’AMMC recommande en outre d’accompagner les informations financières publiées de commentaires du management sur les réalisations de la période. Il faut veiller dans ce sens à décrire l’activité et retracer les principaux événements ayant marqué la période, à expliquer les variations importantes des principaux postes des états financiers ainsi qu’à assurer, le cas échéant, un suivi des perspectives publiées précédemment en indiquant si elles sont toujours d’actualité, ou à défaut, en les actualisant à la lumière des informations disponibles.

Il faut aussi veiller à observer une régularité dans le choix des indicateurs commentés habituellement et à respecter les unités d’échelles au niveau des représentations graphiques illustrant les évolutions positives ou négatives des indicateurs. L’AMMC rappelle en parallèle aux émetteurs qui se sont engagés vis-à-vis des investisseurs à communiquer des informations autres que celles exigées par la réglementation en vigueur de s’assurer du respect de ces engagements. Il est ainsi demandé d’organiser des évènements de présentation et d’échange (y compris par les moyens électroniques) avec les analystes financiers et la presse spécialisée et ce après publication des résultats et au plus tard dans les 15 jours qui suivent ladite publication.

La publication d’un calendrier actualisé de communication financière est également imposée. Le but étant de préciser les dates des différentes publications financières, des réunions d’information et des autres événements utiles à communiquer au marché.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles