Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Managem signe de bonnes performances au premier semestre

20.09.2018 - 21:00
Managem a affiché de bonnes performances au premier semestre de l’année 2018 et a amélioré ses résultats opérationnels, a relevé récemment le groupe minier.
Les résultats enregistrés au terme des six premiers mois de l’année ont permis au leader national des activités minières de compenser le repli de la production de sa filiale SMI, a laissé entendre le groupe côté à la Bourse dans un communiqué publié à l’issue du Conseil d’administration de Managem. Selon le CA, tenu récemment sous la présidence d’Imad Toumi, le Résultat net part du groupe (RNPG) est ressorti à 231 millions de dirhams (MDH), ce qui correspond à une hausse de +151% par rapport au RNPG du premier semestre 2017.
« Cette forte progression traduit la performance opérationnelle et financière du groupe et sa résilience face à la baisse des résultats de sa filiale SMI », s’est réjoui le groupe.
Grâce à la forte contribution des activités cuivre et cobalt, qui représentent 54% du chiffre d’affaires consolidé, Managem a annoncé être parvenu à stabiliser son chiffre d’affaires à 2,474 milliards de dirhams (MMDH).
Soulignons qu’au terme de cette même période, le groupe a aussi réussi à consolider l’Excédent brut d’exploitation (EBE) à 879 millions de dirhams (MDH) grâce à la confirmation des bons fondamentaux de l’activité cuivre et au renforcement de la production globale de cobalt et de zinc.
« Portées par des cours des métaux en forte hausse, ces trois activités ont vu leur contribution globale augmenter de 23 points pour atteindre 85% de l’EBE consolidé », a souligné le groupe minier.
De son côté,  le résultat d’exploitation a connu une progression de 11% par rapport au résultat d’exploitation du premier semestre 2017 (retraité de l’opération Pumpi).
Enfin, la baisse significative de 30% de l’endettement du groupe minier a permis à Managem d’améliorer de 40% son résultat financier.
Dans sa note, visible sur le site de la Bourse de Casablanca, l’opérateur minier est également revenu sur les principales réalisations du groupe au premier semestre de l’année.
L’occasion d’assurer que les six premiers mois de l’année ont été marqués par « la réalisation d’avancées significatives dans la concrétisation de la stratégie de développement axée sur la prospection et la mise en valeur de projets à fort potentiel ».
Parmi ces réalisations, le groupe cite notamment : la finalisation de l’étude de faisabilité du projet Or TRI-K en Guinée qui confirme la certification de plus de 1 million d’onces d’or de réserves; le lancement d’un projet d’extension de l’atelier de production de la cathode de cobalt pour augmenter la capacité de traitement de 20% ainsi que la poursuite des travaux de construction d’une nouvelle usine au Soudan avec l’objectif de doubler la capacité de production actuelle à fin 2018.
Autres réalisations signalées dans ce document : le démarrage des travaux de génie civil pour la construction d’une nouvelle ligne industrielle pour le traitement des résidus argentifères de SMI, le démarrage de la mine polymétallique Koudiat Aicha avec un objectif de 120K TTV/an ainsi que l’avancement des travaux d’exploration et de l’étude de faisabilité du projet de cuivre de Tizert au Maroc.
En ce qui concerne les perspectives du groupe pour le second semestre 2018, Managem a indiqué que la seconde moitié de l’année sera marquée par « une avancée significative dans la stratégie Or du groupe à travers la finalisation de l’accord de partenariat avec AVOCET Mining, sur le projet TRI-K permettant d’augmenter sa participation à 70% dans la JV ».
Ainsi que nous l’avions évoqué dans nos précédentes éditions, l’opérateur minier a acquis dernièrement une participation majoritaire dans ledit projet aurifère, après avoir finalisé la deuxième phase de l’accord de partenariat avec Avocet Mining PLC, une société d’exploitation et d’exploration aurifère dont les principales activités reposent sur l’exploitation et l’exploration aurifère en Afrique de l’Ouest.
Inscrit dans le cadre de la concrétisation de sa stratégie « Managem 2020 », cet accord permet à la firme marocaine d’augmenter sa participation de  40 à 70%  dans la holding des Sociétés minières de Mandiana (SMM), titulaire du permis d’exploitation de Tri-K.
De quoi (re)donner des ailes au groupe industriel minier qui n’entend visiblement pas s’arrêter en si bon chemin. En effet, peut-on lire dans son communiqué, Managem compte poursuivre le déploiement de sa stratégie de croissance au Maroc et à l’international qui vise le développement d’un portefeuille équilibré et diversifié.
» Source de l'article: liberation

Autres articles