Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Clôture en apothéose de la foire agricole internationale de Dakhla

01.10.2018 - 21:00
La ville de Dakhla a abrité, du 27 au 29 septembre, la troisième édition de la Foire agricole internationale de Dakhla-Oued Eddahab (FAID 2018).
Organisée sous le thème «L’agriculture face aux changements climatiques», cette édition  s’est caractérisée par la présence de plus de 200 exposants constituant une plate-forme d’échanges entre les professionnels locaux, les acteurs nationaux et internationaux ainsi que les départements de tutelle.
Selon les organisateurs, la FAID 2018 aura également permis de faire découvrir et de mettre en valeur les potentialités qu’offre la région de Dakhla-Oued Eddahab dans le domaine agricole.
Avec plus de 20.000 visiteurs dont 250 professionnels, cette édition s’est définie en trois pôles d’exposition. A savoir : «Pôle animal/élevage», «Pôle institutionnel et sociétés nationales et internationales» et «Pôle des produits de terroir».
Plusieurs exposants venus de pays amis, notamment la France, l’Espagne, la Hongrie, les Pays-Bas, l’Egypte, la Palestine, le Tchad ou la Turquie, sans oublier les participants du Vietnam, du Bénin, du Canada et de l’Inde ont eu à (re)découvrir la perle du Sud marocain et à connaître les représentants des chambres de l’agriculture de toutes les régions du Royaume.
En marge des expositions, le clou de la 3ème édition de la FAID a consisté en l’organisation du troisième sommet «des Savants du Sahara». Désigné sous le sigle 3S, ce sommet était un ensemble de conférences animées par des experts internationaux au niveau des questions liées aux impacts des changements climatiques sur le secteur agricole, en particulier et sur la vie sur terre, en général.
La Foire agricole internationale de la région Dakhla-Oued Eddahab (FAID) dont l’un des objectifs est de faire découvrir le potentiel agricole et de démontrer que jouissant de la quiétude et de la stabilité que connait cette région, les agriculteurs ont rendu vert ce désert.
Ainsi, des chapiteaux ont été dressés sur une superficie  de plus de 2.000 m2 sur le boulevard Elwalae, axe principal de la ville. Bien au-delà des prévisions des organisateurs estimées entre 15.000 et 20.000, les visiteurs, cette édition de la FAID qui représente la plus grande manifestation agricole régionale organisée dans les provinces du Sud et désignée comme un mini SIAM, aurait atteint les 45.000, voire 50.000, selon les estimations.
Voulue par les organisateurs comme une interface entre le consommateur, le politique, les médias et l’agriculteur, la FAID est devenue un rendez-vous annuel incontournable au niveau régional et un lieu idéal pour que tous les publics concernés par l’agriculture puissent faire des échanges sur leurs métiers, leurs savoir-faire, et sur les questions d’actualité du secteur, particulièrement les changements climatiques qui sont la principale préoccupation de tous.  
«La notion de climat se décline à tous les niveaux de l’agriculture. Que ce soit entre agriculteurs, avec les décideurs politiques et les institutionnels ou avec les consommateurs, l’agriculture se soucie toujours du changement climatique», déclare Ahmed-Baba Amar, agriculteur et président de la Chambre d’agriculture de la région de Dakhla-Oued Eddahab.
Cette édition, qui est organisée en partenariat avec la direction régionale de l’agriculture, la wilaya et le conseil de la région Dakhla Oued Eddahab, aura atteint les objectifs visés. A savoir, mettre en exergue les opportunités et les richesses de la région en matière agricole, faire découvrir la qualité des produits de la région et leurs spécificités, rapprocher le consommateur des produits de la région et faire le point sur l’état d’avancement des projets inscrits dans le Plan Maroc Vert (PMV). Selon Hassan Agdim, directeur régional de l’agriculture, partenaire de la manifestation, la  FAID qui est à l’image du SIAM et contrairement aux expositions régionales qui se concentrent, généralement sur un produit, permet à tous les intervenants dans les secteurs de l’agriculture et de l’élevage de faire découvrir leurs produits. Dans ce cadre, les visiteurs peuvent visiter les animaux  produits localement ou venus d’autres régions.
» Source de l'article: liberation

Autres articles