Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

94 milliards de dirhams de déficit commercial à fin octobre 2018

06.12.2018 - 21:02

Le déficit commercial s’est aggravé de 12,2%, à près de 94 milliards de dirhams (MMDH), à fin octobre 2018, contre 83,7 MMDH durant la même période un an auparavant, selon l’Office des changes.

Cette aggravation s’explique par une augmentation des importations de 34,7 MMDH, plus importante que celle des exportations (+24,5 MMDH), fait savoir l’Office des changes dans une note sur ses indicateurs mensuels des échanges extérieurs du mois d’octobre 2018, ajoutant que le taux de couverture s’est établi à 78,1% entre janvier et octobre 2018 au lieu de 78,7% un an auparavant.

L’accroissement des importations de 8,8% à environ 428,5 MMDH à fin octobre 2018 est attribuable à l’augmentation des acquisitions de la totalité des groupes de produits, notamment des produits énergétiques (+19,9%, à 67,8 MMDH), des achats de biens d’équipement (+9,6%, à 96,6 MMDH), et de produits bruts (20,5% à 20,3 MMDH), relève l’Office.

S’agissant des exportations, celles-ci enregistrent également une progression de 7,9%, à près de 334,6 MMDH durant les dix premiers mois de 2018, fait savoir la même source, expliquant ce résultat par la hausse des exportations de la majorité des secteurs, essentiellement celles des phosphates et dérivés (+14,4%), de l’aéronautique (+14,1%), de l’automobile (+10,8%) et de l’agriculture et agroalimentaire (+6,2%). Les IDE s’envolent de 41,9% à fin octobre 2018. Par ailleurs, les flux des investissements directs étrangers (IDE) au Maroc se sont établis à 30,35 milliards de dirhams (MMDH) à fin octobre 2018, en progression de 41,9% par rapport à la même période un an auparavant, annonce l’Office des changes.

Ce résultat s’explique par la hausse des recettes (+11,79 MMDH), plus importante que celle des dépenses (+9,43 MMDH), explique la même source. Les flux des IDE ont réalisé, durant les cinq dernières années, un taux de croissance annuel moyen de 9,7% (janvier-octobre 2014-2018), relève la même source, précisant que par nature d’opération, les titres de participation représentent 74,3% du total des flux IDE à fin octobre 2018 au lieu de 61,8% une année auparavant et 70,6% en 2016. Parallèlement, le réinvestissement des bénéfices et les instruments de dettes représentent 25,7% du total des IDE à fin octobre 2018 contre 38,2% en 2017 et 29,4% en 2016.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles