Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Gilles Pargneaux : L’accord agricole profite d’abord aux populations des provinces du Sud

25.01.2019 - 15:02

Entretien avec Gilles Pargneaux, Député européen et président du groupe d’amitié Union européenne-Maroc

A l’issue de l’adoption, à une large majorité, de l’accord agricole entre le Maroc et l’UE, Gilles Pargneaux vient d’émettre un communiqué où il qualifie ce vote positif de «grande victoire».

ALM : Quel est le message que vous avez voulu transmettre à travers ce nouveau communiqué ?

Gilles Pargneaux : J’ai, en tant que président du groupe d’amitié UE-Maroc et député européen, salué avec force et beaucoup de plaisir le Parlement européen qui a voté en faveur de l’accord agricole entre l’UE et le Maroc, à 444 voix pour et 167 contre. Ce vote est une grande victoire pour nous. L’accord agricole UE-Maroc profite d’abord aux populations des provinces du Sud. Car il faut le rappeler, les relations commerciales entre les deux parties facilitent le développement économique du Sahara. Et comme tous les produits agricoles en provenance du Maroc, ceux des provinces du Sud vont bénéficier des préférences tarifaires accordées par l’Europe. Les Sahraouis auraient ainsi été eux-mêmes pénalisés si nous n’avions pas eu ce vote positif.

Quel est à votre avis l’apport de ce nouvel accord agricole au processus de résolution du dossier du Sahara marocain?

Cet accord est aussi politique et non pas seulement commercial. Parce que nous savons que nous devons en profiter aussi pour pouvoir trouver rapidement une solution à l’échelle onusienne afin de mettre fin à ce conflit vieux de 40 ans. C’est un accord gagnant-gagnant qui va permettre la conclusion d’autres d’aspects politiques entre l’UE et le Maroc sur des sujets prioritaires comme la lutte contre le changement climatique, l’éducation, l’emploi, la formation professionnelle, la migration et la sécurité.

D’ailleurs et comme l’a rappelé la haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini, lors de sa rencontre au Maroc avec le ministre des affaires étrangères, Nasser Bourita, cela va pouvoir intensifier les relations entre l’UE et le Royaume.

Quel est votre message aux adversaires du Maroc et leurs manœuvres à l’encontre de la conclusion de cet accord agricole ?

Nous allons montrer à nos adversaires que c’est maintenant que change l’histoire. Le développement économique du Sahara est synonyme de stabilité dans une région la migration s’intensifie et où les phénomènes de radicalisation sont en embuscade dans la zone sahélo-saharienne. La proposition marocaine d’autonomie des provinces du Sud, dont le président de la République française, Emmanuel Macron, et le Premier ministre espagnol, Pedro Sanches, ont qualifiée d’initiative sérieuse et crédible, contribuera à y assurer cette stabilité

Pourriez-vous nous parler de vos actions sur le terrain en tant que député européen et grand défenseur du projet marocain d’autonomie au Sahara ?

Nous prévoyons une visite au profit d’une délégation de parlementaires européens au Sahara. Les membres de cette délégation – qui ont été tous très heureux de l’adoption à la majorité de l’accord agricole Maroc-UE – ont répondu favorablement à cette invitation, malgré leur agenda très serré.  Nous prévoyons de leur faire découvrir, lors de cette visite, les grands investissements réalisés dans les provinces du Sud.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles