Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Souss-Massa : Le ministère délégué chargé des MRE s’attaque à la migration au niveau régional

28.01.2019 - 12:02

La région du Souss-Massa et le ministère délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration en partenariat avec la délégation de l’Union européenne au Maroc, ont organisé récemment à Agadir des journées d’étude sur le plan d’action proposé pour la région du Souss-Massa , les problématiques liées à la migration et les migrants et sur les axes d’intégration des politiques migratoires dans les politiques de développement local.

Cet événement s’inscrit dans le cadre du projet national d’intégration des politiques migratoires, des MRE et des migrants régularisés dans la dynamique socio-économique régionale et locale.

L’objectif général de cette rencontre est de renforcer la gouvernance et la mise en œuvre des politiques migratoires au niveau régional au Maroc. Elle vise plus spécifiquement l’intégration des deux politiques migratoires que sont la Stratégie nationale d’immigration et d’asile (SNIA) et la Stratégie nationale en faveur des Marocains résidant à l’étranger (SNMRE) dans le développement local au Maroc au profit à la fois des Marocains résidant à l’étranger et des migrants régularisés au Maroc et ce, dans trois régions pilotes, en l’occurrence Beni Mellal-Khénifra, l’Oriental et le Souss-Massa. Dans ces régions, l’action interviendra avec des activités d’intégration des politiques migratoires au niveau régional et le renforcement des capacités des régions.

Selon les organisateurs de ces journées d’étude, «pour les régions la question migratoire constitue une pression sociale, économique et culturelle face à laquelle elles ne sont pas outillées. L’efficacité de la mise en œuvre des politiques migratoires au niveau régional repose sur la convergence et l’efficacité des politiques publiques, et la cohérence des instruments et moyens déployés au niveau central et dans les régions».

Si la migration ne figure pas explicitement dans les compétences propres des régions, certaines de ses compétences peuvent être liées à l’intégration économique des migrants (développement économique, formation professionnelle, emploi, coopération Sud-Sud…) ou l’intégration socio-culturelle des migrants.

Et de poursuivre que «les ressources financières allouées aux régions ont évolué significativement ces dernières années (les transferts de l’État avoisinent les 7 milliards MAD et atteindront 10 milliards MAD en 2021). Les présidents des Conseils régionaux et de province sont désormais ordonnateurs financiers leur permettant d’orienter leurs investissements. La planification du développement régional est réalisée dans le cadre des plans de développement régionaux (PDR) qui offrent une opportunité pour inscrire la gestion des questions migratoires».

La région du Souss-Massa est une terre d’émigration ancienne des Marocains vers la France (91%), elle n’est plus une destination mais constitue une étape sur la trajectoire migratoire des migrants subsahariens qui s’installent dans les quartiers périphériques vivant de mendicité ou actifs dans le secteur informel (construction, agriculture, commerce, etc.). Cette immigration de transit devient progressivement une immigration définitive. Parallèlement, les relations avec la diaspora marocaine se traduisent par l’implication des migrants dans le développement des villages d’origine.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles