Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

15.000 tonnes d’escargots produites et exportées en 2018

28.01.2019 - 18:03

Objectif 2024 : 10.000 exploitations et 40.000 t à l’export

La FIH a signé un protocole de partenariat avec l’Italie, pays à l’honneur de cette première édition.

Mettre en place un plan opérationnel de développement de l’héliciculture au niveau de la région Marrakech-Safi est l’engagement pris par la Fédération interprofessionnelle de l’héliciculture (FIH). La fédération qui vient d’organiser la première édition de la journée internationale de l’héliciculture a saisi l’occasion pour mettre en exergue une filière à fort potentiel. La production nationale d’escargots est estimée à 15.000 tonnes par an, exportable en totalité. Les ambitions pour les années à venir sont grandes.

Les interprofessionnels se fixent des objectifs ambitieux à l’horizon 2024. La filière devra englober près de 10.000 exploitations avec une surface d’élevage dédiée de 1.000 hectares. Une surface qui permettra de produire un volume de l’ordre de 40.000 tonnes d’escargots chaque année.

Avec un total d’investissements de 1 milliard de dirhams, ce projet devrait générer un chiffre d’affaires annuel de 1,6 milliard de dirhams. Il est à noter que le Maroc exploite 4 espèces. Citons dans ce sens Helix Aspersa Aspersa (petis gris), Helix Aspersa Maxima (Gros Gris), Eobania vermiculata (Mourguette) et Otala lactea. Les membres de la FIH ont profité de cet événement pour mettre le point également sur les technologies modernes déployées dans la filière. L’occasion étant également de discuter des évaluations scientifiques et des nouvelles tendances industrielles et commerciales, dans la perspective de créer et développer des relations B2B et concrétiser officiellement la signature des protocoles de partenariats.

En marge de cette rencontre, la FIH a signé un protocole de partenariat avec l’Italie, pays à l’honneur de cette première édition.

Ce protocole ratifié par la FIH, l’Association italienne de l’héliciculture et l’Institut international de l’héliciculture en Italie, ainsi que le Centre régional d’investissement Marrakech-Safi et la Chambre de commerce, d’industrie et de services (CCIS) de Marrakech–Safi, tend à créer un véritable levier de diversification et de renforcement du revenu relatif au secteur agricole.

Le but étant de développer des marchés émergents de la production marocaine vers l’Italie. Ce partenariat vise également à mettre en place des projets de co–développement technologique aux standards internationaux et réaliser ainsi des échanges d’expertise relative à la filière hélicicole entre l’Italie et le Maroc.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles