Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Le Maroc et l’Espagne écrivent un nouveau chapitre de coopération économique

15.02.2019 - 12:02

Investissement, finances, énergie, transport maritime et aérien

Plusieurs accords de partenariat d’ordre économique ont été signés, notamment un mémorandum d’entente portant sur l’établissement d’un partenariat stratégique en matière d’énergie, en vertu duquel les deux parties s’engagent à instituer un Comité de partenariat énergétique (CPE).

Les opérateurs privés marocains et espagnols sont appelés à s’impliquer davantage dans la mise en œuvre et la promotion du partenariat stratégique entre les deux Royaumes. Il s’agit là de l’une des principales résolutions prises en marge des entretiens entre Leurs Majestés,  Mohammed VI et Don FelipeVI. La visite au Maroc du couple royal espagnol pris fin jeudi 14 février vient insuffler une nouvelle dynamique aux relations maroco-espagnoles, notamment sur le plan économique qui est l’un des piliers de cette coopération. Les deux Souverains se sont félicités de l’évolution importante des relations économiques entre les deux pays qui ont connu une importante dynamique ces cinq dernières années.

L’Espagne est désormais le premier client et fournisseur du Royaume. Chose qui démontre l’intérêt que revêt le Maroc pour les opérateurs espagnols. «Cela devient clair et fondamental. Le Maroc est un pôle de stabilité dans la Méditerranée. C’est sur cette position très positive que nous voulons élargir notre coopération. Un partenariat ayant pour base le respect, le dialogue et la confiance mutuelle», assure à cet effet Josep Borell, ministre des affaires étrangères, lors d’un point de presse co-organisé, jeudi 14 février à Rabat, avec son homologue marocain  Nasser Bourita. Ce dernier a saisi cette occasion pour rappeler que «la rencontre entre les deux Souverains a permis de donner une impulsion qualitative nouvelle pour les relations entre les deux pays». Une orientation qui s’est matérialisée par la signature d’une dizaine d’accords de coopération touchant plusieurs domaines. Cette coopération structure en effet un cadre de dialogue politique et sécuritaire, un cadre d’actions culturelles et humaines ainsi qu’un cadre d’impulsion économique. Sur ce point, l’accent a été mis sur la consolidation des investissements entre les deux pays. Nasser Bourita a souligné dans ce sens que SM Mohammed VI insiste sur une forte implication du secteur privé des deux pays y compris à travers l’investissement du secteur privé marocain en Espagne. A l’heure où nous mettions sous presse, un forum économique maroco-espagnol se tient à Rabat déterminant le cadre de coopération économique entre les opérateurs des deux Royaumes. Il est à rappeler que le Maroc représente la première destination d’investissements des entreprises espagnoles en Afrique. Environ 1.000 entreprises sont implantées au niveau national. De même plus de 20.000 entreprises espagnoles établissent des transactions commerciales de façon directe ou indirecte avec le Royaume. L’heure est de renforcer cette dynamique avec l’Espagne qui est, également, considérée 3ème investisseur au Maroc, et ce en invitant les grandes entreprises espagnoles à s’y implanter. Ceci passe par la présentation d’un panorama global des réformes et incitations qui promeuvent l’investissement au Maroc.

Il est à noter également que plusieurs accords de partenariat d’ordre économique ont été signés, mercredi 13 février, devant SM le Roi Mohammed VI et SM le Roi Don Felipe VI. Citons à cet effet le mémorandum d’entente portant sur l’établissement d’un partenariat stratégique en matière d’énergie, en vertu duquel les deux parties s’engagent à instituer un Comité de partenariat énergétique (CPE), qui sera composé de représentants des deux ministères et des organismes et établissements publics ou privés des deux pays. De même, l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) et la Commission nationale du marché des valeurs en Espagne (CNMC) ont signé un mémorandum d’entente visant l’établissement d’un cadre juridique régissant l’assistance et la coopération mutuelle entre les deux institutions dans les domaines des marchés de capitaux et Bourses des valeurs.

Les deux institutions pourront ainsi organiser des consultations périodiques sur des questions d’intérêt commun afin d’améliorer la coopération entre les deux organes.

En ce qui concerne le transport maritime, il a été décidé de mettre en place un dispositif pour répondre de la meilleure manière à la croissance projetée importante des flux du commerce et des passagers au niveau du détroit de Gibraltar. Un mémorandum de collaboration avancée a été dans ce sens ratifié par les représentants de l’Autorité portuaire Tanger Med et l’Autorité portuaire d’Algésiras. Le but étant de répondre de la meilleure manière à la croissance projetée importante des trafics de marchandises et de flux de passagers à travers notamment la valorisation du pont maritime sur le détroit.

Un objectif qui porte sur la définition d’un nouveau modèle à mettre en place pour l’offre portuaire et maritime avec notamment l’adéquation du dimensionnement et de la qualité de service de la flotte passagers et fret reliant les ports de Tanger Med et d’Algésiras. L’aérien n’est pas en reste puisque Royal Air Maroc et Iberia Airlines ont décidé, en vertu d’un mémorandum d’entente, de renforcer davantage leur coopération, et ce à travers l’élargissement de l’accord code-share, incluant les codes de vols Iberia-RAM dans des points spécifiques entre le Maroc et l’Espagne, en Afrique de l’Ouest et d’autres pays que les deux parties peuvent, éventuellement, décider d’un commun accord.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles