Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Le Maroc, porte d’entrée “idoine” pour le marché africain

13.03.2019 - 20:00
Le Maroc, qui entretient des relations étroites avec de nombreux pays d’Afrique, constitue pour les entreprises espagnoles la porte d’entrée “idoine” à même de les aider à conquérir le marché de ce continent, ont souligné les participants à une journée économique organisée, récemment à Madrid, par l’ambassade du Royaume en Espagne.
“Le Maroc est un pays stratégique et une porte d’entrée au continent africain, à même de permettre aux entreprises espagnoles de renforcer leur présence et compétitivité à l’international”, a souligné, à cette occasion, Pascal Kaszczyk, directeur financier de Leca Graphics, société spécialisée dans la fabrication d’emballage haut de gamme pour l’industrie alimentaire, pharmaceutique et cosmétique.
Il a fait savoir que le Maroc a permis à son entreprise, installée depuis 5 ans à Casablanca, de diversifier ses activités et “d’avoir une présence distinguée à l’international”, rapporte la MAP.
M. Kaszczyk s’est dit “impressionné” par l’existence de profils très pointus au Maroc qui permettent de répondre aux besoins spécifiques des multinationales voulant s’installer dans le pays, saluant les avancées réalisées par le Royaume dans les différents domaines et qui ne peuvent, selon lui, qu’être bénéfiques pour les investisseurs étrangers qui veulent y développer leurs affaires.
Pour sa part, Victoria Corral, responsable marketing de la société espagnole “Findasense”, spécialisée en consulting et innovation, a souligné que l’installation de plusieurs multinationales au Maroc témoigne de la place qu’occupe actuellement le Royaume en tant que destination privilégiée pour les investisseurs, et ce en raison de sa position géographique stratégique entre l’Europe et l’Afrique, ses infrastructures portuaires et logistiques d’envergure, la qualification de ses ressources humaines et son potentiel de croissance considérable.
“Le Maroc est un marché en forte croissance qui a su réaliser des progrès considérables”, a-t-elle fait remarquer, appelant les entreprises espagnoles à saisir les opportunités d’affaires qu’offre le Royaume, en vue de réussir leur processus d’internationalisation et de développer des partenariats gagnant-gagnant avec leurs homologues marocaines.
De son côté, Benoît Leservoisier, directeur des opérations en Méditerranée et en Afrique du Nord du groupe espagnol Gonvarri, leader de l’industrie de transformation de l’acier, a affirmé que le Maroc est un modèle sur le plan africain en matière de climat des affaires, saluant les projets structurants lancés par le Royaume, dont le complexe portuaire Tanger Med, qui se positionne actuellement parmi les plateformes portuaires les plus importantes au monde.
Quant au directeur territorial de la société espagnole de crédit à l’exportation (CESCE), Enrique Asenjo, il a appelé les entreprises espagnoles désirant développer leurs affaires en intégrant le marché marocain à tirer profit de la stabilité politique et sociale dont jouit le pays et des fortes perspectives de croissance qu’il offre aux investisseurs étrangers.
Organisée en partenariat avec le programme “Exportar para crecer” (Exporter pour se développer) mené par plusieurs entités économiques espagnoles, cette rencontre a été ponctuée de débats autour de plusieurs thèmes liés aux perspectives et à la situation économique  du Maroc.
Après Madrid, des rencontres similaires seront organisées tout au long du mois de mars à Valence, Barcelone, Séville et Bilbao.
» Source de l'article: liberation

Autres articles