Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Lancement prochain du programme Souk At-tanmia à Guelmim

18.04.2019 - 21:00
La Banque africaine de développement (BAD) a annoncé qu’elle procèdera, lundi 22 avril courant à Guelmim, au lancement national du programme Souk At-tanmia, un mécanisme combinant l’accès au financement et un accompagnement ciblé.
Organisé en partenariat avec la Coopération danoise (DANIDA) et le ministère marocain de l’Economie et des Finances, « cet évènement marque le tout premier partenariat de la Banque avec la Fondation régionale de l’entrepreneuriat et l’entreprise (FREE), qui va donner jour à une série de projets sélectionnés parmi près de 250 candidats », a indiqué l’institution financière africaine.
Donner un nouvel élan aux jeunes, femmes, associations, coopératives et micro-entrepreneurs pour innover, entreprendre et concrétiser leurs idées. Tel est l’objectif de l’initiative Souk At-tanmia dont « la spécificité tient au fait que le programme inclut, pour plus d’efficacité et de synergie, la mise en place d’une plateforme nationale de coordination de l’écosystème entrepreneurial », a souligné la Banque dans un communiqué.
Le programme, qui œuvrera également à promouvoir l’esprit d’entreprise auprès notamment des jeunes, « a l’ambition d’être une nouvelle forme de partenariat qui change la dynamique, modifie les paradigmes du développement pour placer l’humain au centre des priorités et des solutions », selon la même source.
A noter que près de 300 jeunes, issus des provinces de Guelmim, de Tan Tan, de Sidi Ifni et d’Assa-Zag, sont attendus à cette rencontre qui verra la participation de membres du gouvernement, d’autorités territoriales, de responsables d’institutions publiques en charge de l’entrepreneuriat et de l’emploi et de représentants de missions diplomatiques et organisations internationales.
Il est à signaler que le programme Souk At-tanmia a déjà été expérimenté en Tunisie où il a connu un franc succès après son lancement en juillet 2012.  
La première édition pilote, qui a pris fin en décembre 2013, a permis de financer 61 entrepreneurs représentant des individus, des associations ainsi que des entreprises en activités, selon le site web dédié au programme.
Grâce aux 20 partenaires représentant la communauté des bailleurs de fonds, les secteurs public et privé et la société civile tunisienne, environ 1,07 million USD sous forme de subventions dont la valeur allait de 5.976 USD à 17.929 USD ont été accordés aux 61 lauréats sélectionnés lors de cette première édition qui a permis la création de 532 postes, apprend-on.
Lancée en avril 2014, la seconde édition dudit programme a pris fin en juillet 2017. Au cours de cette édition, qui s’est focalisée uniquement sur l’appui à la création d’entreprises, environ 5,19 millions USD sous forme de subventions avaient été accordés aux 100 lauréats, avec à la clef 605 postes créés, d’après la même source.
Il est à rappeler que l’institution panafricaine, qui en est le partenaire initiateur et principal coordinateur, s’est donné comme mission de combattre la pauvreté et d’améliorer les conditions de vie en Afrique en promouvant les investissements à capitaux publics et privés.
« En plus du financement, les projets ont pu bénéficier de 60 heures de formations BYB « Build your Business » et de tout un programme d’accompagnement et de mentorat assuré par des partenaires privés et publics », peut-on lire sur le site Internet du programme.
Ce, en poursuivant une stratégie de développement basée sur «Cinq grandes priorités » : éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie; intégrer l’Afrique; nourrir l’Afrique; industrialiser l’Afrique et améliorer la qualité de vie des Africains.
» Source de l'article: liberation

Autres articles