Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

L’ANDA promeut la filière aquacole à Dakhla

10.06.2019 - 18:02

Un forum dédié aux entreprises spécialisées dans le domaine prochainement

Un appel à manifestation d’intérêt a déjà été lancé par l’ANDA pour la mise en œuvre du plan d’aménagement aquacole de la région de Dakhla-Oued Eddahab. Le nombre de projets déposés dans le cadre de cet AMI a été de 1.318 dossiers.

Dans le cadre de sa stratégie de développement et de promotion du secteur de l’aquaculture au Maroc, l’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA) organisera le Forum des entreprises le mois d’octobre prochain à Dakhla pour sensibiliser les différents partenaires, les élus locaux et les acteurs territoriaux aux réalisations et chantiers de l’ANDA et les perspectives prometteuses de la filière aquacole.

Le choix de la ville de Dakhla pour accueillir ce forum n’est pas le fruit du hasard, mais il est dû essentiellement au nombre important de projets aquacoles prévus dans cette région déjà dotée d’un plan d’aménagement aquacole et qui est considéré parmi les projets ambitieux du nouveau modèle de développement pour les provinces du sud du Royaume (NMDPS). Ce plan met en exergue les atouts naturels de cette région en offrant les opportunités d’investissement pour l’exploitation de 878 unités de production sur une superficie de 6.500 ha.

D’ailleurs, un appel à manifestation d’intérêt a déjà été lancé par l’ANDA pour la mise en œuvre du plan d’aménagement aquacole de la région de Dakhla-Oued Eddahab. Le nombre de projets déposés dans le cadre de cet AMI a été de 1.318 dossiers relatant l’attrait que connaît cette région auprès des investisseurs intéressés par cette activité ainsi que l’intérêt manifeste des populations locales souhaitant intégrer la filière aquacole.

L’examen de ces dossiers par la commission multidisciplinaire, mandatée à cet effet, a été couronné par la sélection de 224 projets aquacoles envisageant l’exploitation de 2.330 ha pour produire 78.000 tonnes de produits aquacoles spécialisés essentiellement dans la culture de coquillages et d’algues marines. Ces projets prévoient un montant d’investissement dépassant les 800 millions de dirhams et la création de plus de 2.500 postes d’emploi. Parmi les porteurs de projets, 507 jeunes diplômés originaires de Dakhla Oued-Eddahab ont été sélectionnés pour intégrer l’activité aquacole dans cette région faisant de ce programme un vrai levier d’intégration et de développement local. Une attention particulière est accordée à cette catégorie qui fera l’objet d’un programme de formation renforcé, d’encadrement et d’accompagnement technique pour la concrétisation de leurs projets aquacoles.

La zone concernée par ce plan aquacole est délimitée entre le nord de la baie de Dakhla et le sud de la baie de Cintra sur une distance cumulée de 225 km. La zone est à vocation aquacole par excellence, elle dispose d’un fort potentiel pour accueillir une large palette de projets aquacoles. Actuellement, l’activité se base sur la conchyliculture et se concentre essentiellement dans la baie de Dakhla, plus précisément dans les sites de Boutalha et Duna Blanca, notamment pour l’élevage des huîtres. A côté de cet élevage, d’autres activités littorales sont développées autour du ramassage de diverses espèces de coquillages telles que le couteau, le bigorneau, la coque et la moule.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles