Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Iskander Ezzerelli : «L’expérience portuaire marocaine est tout à fait impressionnante»

10.07.2019 - 23:06

Entretien avec Iskander Ezzerelli, Chargé d’affaires chez le Groupe Proparco

Le chargé d’affaires chez le Groupe Proparco, partenaire institutionnel du Forum africain des ports, parle des enseignements tirés de cette première édition, dont les travaux viennent de prendre fin à Tanger.

ALM : Comment évaluez-vous le bilan de ce premier forum ?

Iskander Ezzerelli : Nous sommes en tant que partenaire institutionnel du forum heureux de la réussite de cette première édition, qui a pu rassembler un grand nombre de participants, notamment des autorités portuaires et des représentants ministériels africains ainsi que des acteurs du secteur privé, que ce soit dans le portuaire, dans le transport maritime ou dans la logistique, pour discuter des différents sujets se rapportant au secteur. Ce forum a permis de mettre l’accent sur le rôle fondamental d’une structure portuaire performante pour accompagner le développement des échanges en Afrique. Il s’agissait d’expliquer comment développer des projets portuaires en conformité avec des standards environnementaux et sociaux et avoir une cohérence globale dans une stratégie nationale de réseau de transport. 

En tant que responsable et l’un des panélistes de ce premier forum, comme évaluez-vous les relations de partenariat entre les différents pays africains dans ce secteur ?

On parle beaucoup de concurrence entre les différents ports en Afrique. Nous constatons que des pays africains ont mobilisé, au cours de ces dernières années, des investissements massifs dans le secteur portuaire africain car ils ont besoin effectivement des infrastructures pour accompagner le développement des échanges dans le continent. Ils disposent chacun de sa propre stratégie de développement y compris dans le portuaire. Ils pourront s’inscrire dans une vision globale régionale et avoir une instance de dialogue social. D’autant plus que nous assistons à la création des associations portuaires et régionales pour définir ensemble les meilleures stratégies afin d’avancer sur des sujets portuaires. Ce qui permet également de doter le secteur d’un réseau de transport régional performant qui pourra se développer dans un environnement concurrentiel.

Pourriez-vous nous définir les nouveaux projets portuaires et leurs territoires en Afrique?

Nous observons avec beaucoup d’intérêt ces nouveaux projets portuaires qui existent déjà et portent leurs fruits. Ce sont des projets de développement transférés en périphérie, qui visent à les rendre aussi à la fois plus performants et moins polluants, d’optimiser les échanges et d’éviter la congestion urbaine. J’ai souligné aussi dans mon intervention l’importance de développement des corridors de transport performants. Il faut mentionner qu’il y a beaucoup de projets portuaires en gestation, dont il faut évaluer les conséquences y compris environnementales et sociales. Ils doivent s’articuler avec des réseaux de transport ferroviaire et routier ainsi que des plates-formes logistiques.

Pourriez-vous nous citer les projets portuaires réussis en Afrique ?

L’expérience portuaire marocaine est tout à fait impressionnante. Ce forum a été l’occasion de mettre l’accent sur la réussite du projet Tanger-Med avec sa deuxième extension qui vient d’être inaugurée. Je pense que c’est un modèle à prendre en compte et peut inspirer le développement de grands projets portuaires dans le reste du continent. Il faut citer d’autres grands projets portuaires de développement tels que ceux de Dakar et du Nigeria. C’est un nouveau modèle de projets portuaires destiné à apporter des solutions à des problématiques des ports qui ont de plus en plus du mal à s’insérer dans la ville et face à la congestion urbaine. Il s’agit de nouveaux terminaux en eaux profondes qui peuvent également accompagner une transition de transport maritime vers un modèle plus sobre en consommation de carburant.

1er Forum africain des ports : Création d’une Task Force au service de la compétitivité portuaire africaine

Le 1er Forum africain des ports, tenu les 4 et 5 juillet à Tanger avec la participation de dizaines d’experts et d’institutionnels nationaux et internationaux, a été couronné par la création d’une Task Force au service de la compétitivité portuaire du continent africain.

Elle sera dotée d’une plate-forme digitale qui permettra le partage des expériences entre les autorités portuaires. Il est question de mettre en place une coordination stratégique autour de problématiques d’intérêt commun telles que l’intégration logistique entre les ports et les corridors terrestres, la mise à niveau des autorités portuaires, l’émergence de ports de nouvelle génération en Afrique. Il est à noter que dans la lignée du lancement des opérations portuaires de Tanger Med II, Tanger Med a réuni les autorités portuaires africaines de plus de 30 pays.

Les participants ont tenu à saluer la «vision royale éclairée», source d’inspiration pour le continent, et qui a permis au Maroc de disposer du plus grand complexe portuaire en Afrique et dans le bassin méditerranéen. Cette position de leader en Afrique à la fois en termes de trafics, de modèle de développement et d’intégration industrialo-portuaire suscite, en effet, l’intérêt prononcé de nombreuses autorités portuaires. Disposant d’une capacité totale de 9 millions de conteneurs et connecté à 186 ports mondiaux dans 77 Pays, Tanger Med est dorénavant le hub de référence en Méditerranée au service de la compétitivité des corridors logistiques africains.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles