Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Al Omrane valorise son foncier pour l’investissement

11.07.2019 - 23:44

Le Groupe table sur 1,5 milliard de dirhams

Valoriser et redynamiser les villes nouvelles et pôles urbains en les dotant de composantes structurantes centrales économiques et sociales, telle est la nouvelle approche adoptée par le Groupe Al Omrane. Cette vision stratégique a été étalée à Montréal marquant ainsi le lancement d’un nouveau dispositif d’investissement baptisé «Istitmar». Ce projet a été présenté en détail lors d’une conférence sur les opportunités d’investissement au Maroc tenue récemment en marge du Salon «Al Omrane Expo-MDM». Avec un investissement à terme de 1,5 milliard DH, le projet Istitmar donnera une nouvelle vocation aux agglomérations aménagées par la holding. «Montréal a été une occasion de lancer ce projet d’envergure sachant que nous prévoyons un roadshow dédié à ce projet en vue d’approcher les investisseurs aussi bien locaux que résidant à l’étranger», confie à ALM Mohamed Tisqi, directeur du pôle stratégie marketing et réseau commercial d’Al Omrane.

Le Groupe a en effet exposé lors de l’étape canadienne les différents aspects du projet Istitmar dont «Istitmar de proximité» qui porte sur la création d’équipements socio-économiques (écoles, centres commerciaux, boulangeries, etc.) au niveau des villes nouvelles et pôles urbains. Mais l’élément le plus saillant reste le volet qui concerne les constructions d’infrastructures Centrale et d’envergure capables de drainer un flux d’activité important au sein de ces villes. Une orientation qui confirme la volonté du Groupe d’encourager l’installation de la population au sein de ces nouveaux pôles urbains. Pour ce faire, un travail préliminaire a été engagé ayant permis d’identifier une quarantaine de projets. «Nous avons lancé une étude avec un cabinet spécialisé pour déterminer les projets qui contribueront à l’augmentation de l’activité de ces villes.

Ce travail a été complété par une banque d’affaires ayant élaboré les business plans de chaque projet en tenant compte des spécificités et écosystèmes des villes cibles», relève-t-on de M. Tisqui. Le cheminement de ce projet s’est fait en 5 étapes dont 4 déjà achevées. Il s’agit de l’identification du besoin et des attentes de chaque ville en termes d’infrastructures, la définition des vocations des villes en cohérence avec leur environnement et potentiel de développement, la définition pour chaque ville d’un ensemble de composantes structurantes ainsi que l’élaboration d’un business plan par composante et définition d’une structure financière et institutionnelle adéquate.

Après avoir coché toutes ces cases, Al Omrane procède au placement des différentes composantes conformément à une stratégie de placement adéquate pour chaque projet en fonction de sa nature. Globalement 4 villes nouvelles et deux pôles urbains ont été identifiés. Il s’agit de Charafat, Tamesna, Tamansourt, Sahel-Lakhyayta, Ras El Ma et Al Aroui où des lots de terrain seront commercialisés pour la réalisation de Retail Park, écolodge, zones logistiques, centre de formation professionnelle, Outlet, hôtels, centre commercial de recyclage, etc.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles