Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Le régulateur des télécoms révèle son enquête annuelle : La téléphonie mobile bat son plein

18.07.2019 - 18:02

Pratiquement la totalité des ménages marocains dispose de téléphone mobile. Un constat fait par l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) et ce à l’issue de son enquête annuelle de collecte des indicateurs TIC auprès des ménages et des individus au titre de l’année 2018.

L’enquête révèle que 99,8% des ménages sont équipés en téléphonie mobile aussi bien dans le périmètre urbain que rural. En moyenne, 3,9 individus du même ménage en sont équipés. Il ressort que cet équipement concerne 92,4% des individus âgés de plus de 5 ans. L’ANRT observe dans ce sens une généralisation des smartphones. 22,5 millions d’individus en disposent, soit 1,2 million de smartphones en circulation de plus que l’année précédente. «L’équipement en smartphones marque sur 7 ans une croissance annuelle moyenne de 26%. La catégorie d’âge de 5 à 39 ans est celle la plus équipée avec des taux d’équipement allant de 80 à 88%», peut-on relever de l’ANRT. Cette tendance se confirme au moment où l’équipement en téléphonie fixe préserve difficilement ses parts de marché. Se référant à l’enquête de l’ANRT, la téléphonie fixe reprendrait chez les ménages avec un taux de 21,8%. Une reprise qui se limite au périmètre urbain et reste motivée par l’accès à Internet. Et à l’ère des smartphones, 60,6% des ménages (soit près de 4,9% millions) optent de plus en plus pour les ordinateurs portables et tablettes, marquant ainsi sur 8 ans un taux de croissance moyen annuel de 7,5%. Détails des principales tendances de l’année 2018.

Internet mobile, le premier recours

Comme il a été susmentionné, les Marocains recourent davantage à l’Internet mobile. Près de 6 millions de ménages accèdent à la Toile via leurs téléphones (8/10 ménages en milieu urbain et 6/10 ménages en milieu rural). «Le divertissement, notamment les réseaux sociaux et jeux ainsi que l’accès aux actualités, représentent les principaux usages», apprend-on de l’ANRT. Il est à noter que 75% des participants à l’enquête de l’ANRT confirment qu’Internet revêt une importance de premier ordre dans leur vie professionnelle au moment où 62 % autres lient cet intérêt à leur vie personnelle. Les enfants sont de plus en plus concernés par l’usage d’Internet mobile. Se référant à l’enquête, 4 ménages sur 10 affirment que leurs enfants âgés de moins de 15 ans utilisent Internet. Le contrôle de cet usage est assuré par 73 % des parents participant à l’enquête au moment où 64 % reconnaissent ne pas être outillés pour orienter les usages de leurs enfants de l’Internet. En outre, 6 ménages sur 10 assurent que l’éducation des enfants à l’usage de l’Internet incomberait à l’école tandis que deux tiers des familles estiment qu’Internet aurait un impact positif sur leurs enfants. D’après le sondage établi dans le cadre de cette enquête, les perceptions et attitudes des internautes restent mitigées. Elles sont à la fois positives pour les liens sociaux et apprentissages et négatives en raison des risques de désinformation, de violence et d’atteinte aux données personnelles.

WhatsApp en tête des réseaux sociaux les plus utilisés au Maroc

S’agissant des usages d’Internet mobile, 94,7 % des personnes équipées en smartphones, que cela soit en milieu urbain ou rural, utilisent des applications mobiles. En analysant par tranche d’âge, l’ANRT indique que 97% des adeptes d’applications sont âgés entre 12 et 24 ans.

En parallèle aux applications, les Marocains sont de plus en plus fervents des réseaux sociaux. Pas moins de 20,1 millions d’individus au niveau national participent à ces plates-formes, notamment WhatsApp qui, selon l’ANRT, arrive en tête des réseaux sociaux les plus utilisés au Maroc. «Cette utilisation est généralisée, indépendamment de l’âge et du genre», fait observer l’ANRT dans son enquête. La fréquence des usages est quotidienne pour 8 internautes sur 10 dont la plupart sont âgées de 12 et 24 ans.

De même, l’ANRT constate que près de la moitié des internautes passe plus d’une heure par jour sur les réseaux sociaux.

Le e-commerce en constante évolution

En deux ans seulement, l’activité e-commerce a affiché une progression à deux chiffres. L’ANRT observe sur la période allant de 2016 à 2018 une amélioration de 21,3 %. L’achat en ligne est plus pratiqué dans les zones urbaines. Près d’une personne sur cinq a effectué des transactions sur Internet durant l’année 2018 avec une fréquence d’achat de deux à cinq fois pour la moitié des acheteurs sur la Toile.  70 % des individus ayant acheté en ligne ont une préférence pour les vêtements, plaçant ainsi le textile en tête des produits achetés sur Internet. En ce qui concerne les risques liés à la sécurité en ligne, 3 personnes sur 4 ne mesureraient pas les risques de l’absence de protection Internet. En parallèle, 6 % des participants à l’enquête ont déclaré avoir subi des atteintes liées à leurs données personnelles. En somme, deux personnes sur dix sont au courant de la réglementation sur la protection des données personnelles et de la Commission nationale de de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP). Une connaissance qui a été véhiculée à la fois par Internet (38,3 %) et la télévision (35 %).

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles