Revue de presse des principaux journaux Marocains

International

L’ONU annonce la reprise des pourparlers le 9 mars

02.03.2016 - 20:10

Les pourparlers de paix inter-syriens reprendront le 9 mars après avoir été suspendus début février seulement deux jours après avoir commencé, a annoncé l’émissaire de l’ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura.

«Le 7 mars avait initialement été fixé comme date pour la reprise des pourparlers. Afin de permettre d’avoir suffisamment de temps pour régler des aspects pratiques et logistiques, ils reprendront le 9 mars», a affirmé la porte-parole de l’émissaire de l’ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, dans un communiqué. De Mistura, a-t-elle ajouté, «se réjouit de l’engagement des participants syriens à des discussions sérieuses en vue de la mise en œuvre la résolution 2254 du Conseil de sécurité».

Au moment de la suspension des pourparlers début février, le médiateur international avait prévu une reprise le 25 février pour donner du temps afin de régler «certains points de procédure». Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a rencontré mardi le ministre russe des Affaires étrangères, Serguei Lavrov, avec qui il a discuté notamment de la situation en Syrie où une cessation des hostilités est entrée en vigueur depuis le 27 février. Les deux parties ont convenu qu’il était «important d’avancer rapidement et de manière simultanée dans l’application de l’accord de cessation des hostilités, la fourniture d’une assistance humanitaire vitale aux civils et la reprise des négociations politiques». Dans une résolution adoptée vendredi 26 février, le Conseil de sécurité a salué l’action menée par les États-Unis et la Fédération de Russie «pour parvenir à un accord sur les conditions d’un cessez-le-feu».

La Russie et les États-Unis se montrent prudemment optimistes sur le devenir du cessez-le-feu initié avec le soutien des Nations unies. Cet accord est le premier de ce genre dans cette guerre qui, en cinq ans, a fait 270.000 morts et des millions de déplacés et de réfugiés. Les négociations inter-syriennes se heurtent notamment à des divergences sur le rôle du Président Bachar Al-Assad pendant une éventuelle période de transition.

» Source de l'article: lematin

Autres articles