Revue de presse des principaux journaux Marocains

International

Mitt Romney s’en prend à Donald Trump

04.03.2016 - 12:48

L’ancien candidat républicaine à la présidentielle américaine de 2012, Mitt Romney, s’en est pris jeudi au favori de la course à la candidature de cette année, mettant en garde notamment contre une «récession prolongée» s’il est élu.

L’ancien candidat républicain à la présidentielle US de 2012, Mitt Romney a fustigé, jeudi, le magnat de l’immobilier Donald Trump, le qualifiant de «charlatan» qui risque de compromettre les chances du parti de remporter le scrutin de novembre prochain.

«Donald Trump est un charlatan, un imposteur (…) qui prend les Américains pour des pigeons», a déclaré MRomney lors d’un discours à Salt Lake City dans l’Utah (sud-ouest), avertissant qu’une éventuelle investiture du milliardaire new yorkais assurerait une victoire de la démocrate Hillary Clinton à la prochaine présidentielle.

Romney a exhorté les électeurs républicains à rejeter la candidature de Donald Trump dont la victoire aura des «conséquences graves pour le Parti républicain et l’Amérique», en raison notamment de son tempérament «instable» indigne de la présidence, sa «malhonnêteté» et «sa vulgarité».

Les politiques internes de l’homme d’affaires mèneront à la récession tandis que sa politique étrangère menacera la sécurité des Etats-Unis et du monde, a-t-il averti.

L’ancien gouverneur du Massachussetts, qui a tenu à ne pas désigner un candidat alternatif, a estimé que «les seules idées sérieuses pour relever les défis auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui» proviennent du sénateur du Texas Ted Cruz, du sénateur de Floride Marco Rubio ou bien du gouverneur de l’Ohio John Kasich.

Les propos de Mitt Romney interviennent alors que plusieurs ténors du mouvement conservateur du GOP viennent de lancer une tentative ultime pour empêcher Donald Trump de remporter l’investiture du parti, surtout après sa grande performance au Super mardi.

Environ 22 figures éminentes républicaines ont déclaré qu’ils ne voteront pas pour M. Trump même s’il remporte l’investiture du parti.

» Source de l'article: lematin

Autres articles

newsletter

Articles Populaires

Désolé. Pas assez de données pour afficher des publications.