Revue de presse des principaux journaux Marocains

LE MATIN

Amir Al Mouminine accomplit la prière du vendredi à la mosquée Sidi Al Ghandour à Rabat La fidélité et l’abnégation dans le travail, des valeurs fondamentales consacrées par l’Islam

17.02.2014 - 13:46

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, que Dieu l’assiste, a accompli la prière du vendredi à la mosquée Sidi Al Ghandour à Rabat.

Dans son prêche, l’imam a indiqué que l’Islam accorde au travail une grande valeur et lie cette dernière au motif sous-tendant cette action et à l’objectif escompté, ajoutant que Dieu n’a créé les Djinns et les Hommes que pour qu’ils l’adorent fidèlement.
Il a fait savoir que toute action entreprise par le fidèle pour se rapprocher de son créateur doit être précédée et confortée par une bonne intention, le but étant de purifier le cœur de tout ce qui est susceptible d’entacher l’adoration du Très-Haut, sachant que toute intention est consubstantielle de l’action.

Étant donné l’importance que revêt l’intention (Annya) en Islam, le croyant est rétribué en fonction de cette prédisposition psychologique, nonobstant le fait que cette action ait été concrétisée ou non, a dit l’imam, soulignant que le Tout-Puissant a conditionné son adoration par les croyants à la fidélité et à la sincérité de cette affection, sans laquelle, toute soumission à Dieu serait sans effet pour le fidèle.

Dieu est au fait de ce qui emplit les cœurs des humains et, de ce fait, détermine la punition ou la rétribution en fonction de la fidélité ou l’hypocrisie, dont pourrait faire preuve le croyant, a-t-il dit, ajoutant que la fidélité dans le travail et l’abnégation sont plus importantes que l’action elle-même et qu’un peu de travail bien agréé vaudrait mieux qu’une action de longue durée ne réunissant pas les conditions de l’acceptation.
Le fidèle, a-t-il souligné, est rétribué à mesure qu’il redouble d’abnégation et de fidélité dans son action.
L’imam a indiqué que parmi les nobles vertus de l’Islam, figure la rétribution de toutes les actions entreprises par le croyant dans le monde ici-bas en fonction de l’intention ayant précédé et motivé de telles actions, ajoutant que le croyant est ainsi récompensé pour tout ce qu’il entreprend afin de subvenir à ses besoins personnels, ainsi qu’à ceux de son conjoint, de ses enfants et de ses parents, pourvu que son travail soit sous-tendu par une bonne intention.

L’imam a enfin imploré le Tout-Puissant de préserver S.M. le Roi, Amir Al Mouminine, d’accorder gloire et grandeur au Souverain et de le combler en les personnes de S.A.R. le Prince Héritier Moulay El Hassan, de S.A.R. le Prince Moulay Rachid et de l’ensemble des membres de l’illustre Famille royale. L’imam a également élevé des prières au Très-Haut pour entourer de Sa sainte miséricorde feu S.M. Hassan II et feu
Sa Majesté Mohammed V et de les accueillir dans Son vaste paradis parmi les Prophètes, les saints et les vertueux.

À l’issue de la prière, Sa Majesté le Roi a été salué par Mohamed El Kabli, directeur de l’Institut royal de la recherche sur l’histoire du Maroc, qui a présenté au Souverain un ensemble d’ouvrages réalisés en 2013 et publiés, soit à l’issue de rencontres organisées par cet institut, soit pour traiter de sujets en rapport essentiellement avec l’histoire du Maroc sous différents angles.

» Source de l'article: lematin

Autres articles