Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Entrepreneuriat : L’entreprise sociale creuse son sillon au Maroc

11.03.2014 - 11:58

Coup de pouce pour l’entreprise sociale au Maroc. Peu connu jusqu’ici dans notre pays, ce concept, qui a pris naissance dans les pays développés, sera promu et développé avec l’appui de la Banque Mondiale et du British Council. Les deux institutions organisent les 21 et 22 mars un forum international de l’entreprise sociale à Casablanca. Un événement qui sera marqué par la signature d’un protocole d’entente pour développer, dans les deux prochaines années, l’entreprise sociale dans le Royaume. Cet accord permettra, selon un communiqué conjoint des deux partenaires, de promouvoir le secteur et de lancer un nouveau programme d’incubation pour les entrepreneurs sociaux.

Pour commencer, les initiateurs de ce programme identifieront cinq entreprises sociales marocaines les plus innovantes et durables dans lesquelles les partenaires s’engagent à investir au travers d’un financement et de services d’accompagnement, indique la même source.
Auparavant, il faudra bien promouvoir cette initiative. Et c’est ce que comptent faire les représentants de la Banque Mondiale et du British Council lors du forum de Casablanca. Cet événement doit permettre aux décideurs et entrepreneurs sociaux de discuter avec leurs homologues étrangers des avantages d’un développement du secteur de l’entreprise sociale au Maroc.
Il s’agit d’initier «un débat focalisé sur des thématiques importantes dont le financement social, l’organisation, la réglementation du secteur et les dispositifs de réussite éducative pour les entrepreneurs sociaux», soulignent les organisateurs.

Les débats n’émergeront pas du néant. Lors de ce forum, il est en effet prévu de dévoiler les résultats d’un rapport, le premier du genre, qui fait le point sur l’entreprise sociale au Maroc. Ce rapport, commandité par le British Council, est l’œuvre du Social Enterprise UK en partenariat avec le Centre marocain de l’innovation et de l’entreprise sociale.

Cet évènement réunira des intervenants de Chine, de Thaïlande, du Royaume-Uni, du Qatar et du Maroc. Parmi ces intervenants, les organisateurs citent la Baronne Glenys Thornton, ministre des Égalités réserviste de la Chambre des lords au Royaume-Uni, et secrétaire du groupe parlementaire multipartite sur l’Entreprise sociale ; Nuttaphong Jaruwannaphong, directeur de l’Office thaïlandais de l’entreprise sociale; Kieron Boyle, directeur du département investissement et finance sociale, et Majid El Ghaib, président d’Enactus Maroc. Des études de cas seront ainsi présentées.
Le Forum sera ouvert au public le second jour, indiquent les organisateurs, «afin d’élargir le débat aux jeunes et de faciliter l’échange entre entrepreneurs, investisseurs, mentors et associations».

L’entrepreneuriat social, c’est quoi ?

L’entrepreneuriat social est défini comme étant une forme d’entrepreneuriat au service de l’intérêt général.
De ce fait, il recouvre l’ensemble des initiatives économiques dont la finalité principale est sociale ou environnementale et qui réinvestissent la majorité de leurs bénéfices au profit de cette mission. L’entrepreneuriat social est apparu au cours des années 1990 en Europe et aux États-Unis avec des approches différenciées.
Le réseau européen de recherche sur l’émergence des entreprises sociales retient cinq indicateurs pour appréhender la dimension sociale de ces entreprises : un objectif explicite de service à la communauté ; une initiative émanant d’un groupe de citoyens ; un processus de décision non basé sur la propriété du capital ; une dynamique participative impliquant différentes parties concernées par l’activité (travailleurs rémunérés, usagers, bénévoles, pouvoirs publics locaux, etc.) et une distribution limitée des bénéfices.

» Source de l'article: lematin

Autres articles

newsletter

Articles Populaires

Désolé. Pas assez de données pour afficher des publications.