Revue de presse des principaux journaux Marocains

International

Culture soufie ET de huit pour le Festival de Fès

11.03.2014 - 13:36

Sur les pas d’Ibn Arabî», thème de la huitième édition du Festival de Fès de la culture soufie prévue du 12 au 19 avril à Fès

Ce Festival qui draine les amateurs de la culture et la musique soufies du Maroc et de l’étranger, est considéré, avec le Festival de Fès des musiques sacrées du monde, comme l’un des importants rendez-vous culturels et artistiques de la capitale spirituelle du Maroc.

Le programme est très riche avec plusieurs concerts de Samaâ et de musique soufie et arabo-andalouse ainsi que des tables rondes sur la thématique de cette 8e édition.

De grands artistes marocains vont ainsi animer les nuits printanières de ce Festival tels que Abderrahim Souiri, Mohamed Bajeddoub, Marwane Hajji, Mohamed et Abdelfatah Bennis, Said Chraibi et l’orchestre de musique andalouse de Mohammed Briouel.

Des chanteurs et confréries de plusieurs pays musulmans sont également de la partie, notamment de Bosnie-Herzégovine et de Turquie.

Côté débats, les conférenciers se pencheront sur l’œuvre d’Ibn Arabi, l’influence de sa pensée sur le Maghreb et le Machrek, sa poésie, ou l’exégèse coranique chez ce grand intellectuel musulman, natif de l’Andalousie.

Pour l’association «Festival de Fès de la culture soufie», qui organise l’évènement, Muhyi Dine Ibn Arabi est sans doute l’auteur «le plus complet» et «le plus profond» de la tradition spirituelle du soufisme avec une bibliographie riche de plus de 400 ouvrages dont certains comptent plusieurs volumes comme Al Futuhat al Makkiya ( Les illuminations de la Mecque en 37 volumes) ou l’explication du Coran (aujourd’hui disparu, en 64 volumes).

Pour cette association, qui veut faire découvrir la richesse du patrimoine spirituel et culturel du soufisme, au Maroc et à travers le monde, dans ses expressions artistiques, intellectuels et sociales, et à mettre en relief l’importance de cette richesse immatérielle dans tout processus de développement global, les pérégrinations de cet intellectuel, qui a effectué plusieurs séjours à Fès, «vont dessiner les contours d’une géographie faite de lieux de rencontre, d’expérience mystique, d’échanges et d’enseignements dont la diffusion souterraine et manifeste influence profondément jusqu’à nos jours la culture spirituelle de l’Islam et plus largement encore différentes écoles de sagesse et de pensée à travers le monde».

Le Festival de Fès de la culture soufie cherche ainsi à «réaliser d’une façon certes modeste, et à ce titre surtout illustrative, un paradigme essentiel pour la survie de notre humanité et une orientation vers un développement qualitatif et solidaire», selon la même source.

La 7e édition de ce Festival s’était déroulée du 13 au 20 avril 2013 , sous le thème : «Qût al Qulûb (Nourritures spirituelles) : Soufisme et Créativité».

» Source de l'article: lematin

Autres articles