Revue de presse des principaux journaux Marocains

LE MATIN

Couverture médicale : Le diagnostic de la BAD

26.12.2013 - 18:48

Quelques jours après avoir accordé un prêt de 115 millions d’euros au Maroc pour la réforme de la couverture médicale, la Banque africaine de développement (BAD) publie son rapport d’évaluation du programme d’appui à la reforme de la couverture médicale (PARCOUM). Ce programme est aujourd’hui dans sa phase 3 (PARCOUM III). Selon les experts de la BAD, malgré leur augmentation, les dépenses publiques de santé demeurent faibles au Maroc. A titre indicatif, le budget prévu pour le ministère de la Santé en 2013 représente seulement 5% du budget de fonctionnement de l’Etat (contre 20% pour le ministère de l’Education nationale). Malgré cette faible part, les besoins financiers du Maroc s’élèvent à 66,5 milliards de dirhams, soit l’équivalent de 6 milliards d’euros. Pour 2013, ces besoins sont couverts en parties par les ressources propres du pays (5,4 milliards d’euros, soit 89,8%) et par les ressources extérieures (0,6 milliard d’euros, soit 10,2%). A ce jour, les indicateurs de santé et d’utilisation des services de santé n’ont pas connu l’amélioration qu’on aurait pu attendre au vu du PIB par habitant du pays, soulignent les experts de la BAD. La mortalité infantile, par exemple, apparait plus élevée que dans un certain nombre de pays affichant un niveau comparable de revenu par habitant comme l’Egypte ou la Tunisie. Le ratio de mortalité maternelle atteint 112 pour 100.000 naissances vivantes avec un niveau de recours aux soins prénataux, post-nataux et d’accouchement en milieu médical relativement faible. La BAD constate aussi l’existence de fortes…. Lire la suite

Autres articles