Revue de presse des principaux journaux Marocains

LE MATIN

Hydrocarbures Le GPM remet sur la table le dossier des marges

31.12.2013 - 11:28

Les pétroliers craignent pour leurs marges, dans un contexte où les coûts des facteurs augmentent. Ces craintes ont été exprimées par le Groupement des pétroliers du Maroc (GPM), lors d’une réunion avec le ministre de l’Énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement, Abdelkader Amara, le 27 décembre à Rabat. Officiellement, la réunion a permis d’examiner «les moyens et perspectives de développement du secteur des combustibles». Le GPM a ainsi exposé l’état des lieux du secteur en mettant en relief les différentes difficultés. Il s’agit d’abord du problème des marges des sociétés «n’ayant pas été revues depuis 1997». Selon une étude réalisée par le Conseil de la concurrence en 2012, les frais et marges de distribution (fixes) ont été de 37,60 DH/hl pour l’essence et 28,40 DH/hl pour le gasoil. Mais ce que craignent réellement les professionnels, ce serait, selon nos sources, les suites de cette déclaration faite en septembre 2013 par Mohamed Najib Boulif, alors ministre des Affaires générales et de la gouvernance. Ce dernier annonçait que la refonte des structures des prix des produits pétroliers serait la prochaine bataille du gouvernement, après l’indexation du prix du carburant. Les observateurs avaient conclu à l’époque que le gouvernement pourrait bien revoir à la baisse les marges des opérateurs. Or, pour les pétroliers, il est hors de question que ces marges soient touchées si ce n’est pour évoluer à la hausse, en liaison avec l’augmentation de leurs coûts de production…. Lire la suite

Autres articles