Revue de presse des principaux journaux Marocains

LE MATIN

Le ministère de la Culture accueille les acteurs du secteur

02.01.2014 - 11:16

À travers cette table ronde, le ministère de la Culture a l’intention de mettre en place un guide de bonnes pratiques pour l’organisation des festivals selon des indicateurs fiables et performants adaptés aux nouvelles exigences de la scène culturelle et répondant aux principes de la bonne gouvernance. En évoquant la cartographie des festivals du ministère de la Culture (qui sont au nombre de 24), l’allocution du ministre de la Culture, Mohamed Amine Sbihi, lue par le secrétaire général, Mohamed Lotfi Mrini, a mis l’accent sur la faiblesse du contenu de certains événements, l’organisation simultanée de plusieurs d’entre eux, ainsi que sur le déséquilibre de leur répartition. Dans le but de redorer le blason de ces festivals, le ministère entend élaborer un nouveau modèle de gestion et de programmation. D’où la sollicitation d’acteurs culturels professionnels, dont les événements connaissent un rayonnement national et international, notamment les festivals des Musiques sacrées, Timitar d’Agadir, puis L’Boulvard de Casablanca, afin de tirer profit de leurs expériences respectives. Ce dernier ayant constitué une bouffée d’oxygène pour tous les jeunes qui n’avaient pas un espace pour s’exprimer. Mais, comment ces festivals ont-ils pu arriver à cette notoriété ? Faouzi Skali a été on ne peut plus clair là-dessus en expliquant qu’«un festival doit avoir un concept, une âme et un objectif, c’est-à-dire une stratégie et une politique culturelle, puis une liberté d’exercice. Il y a le cumul des années et des expériences qui joue, aussi, un rôle dans la promotion de l’événement»…. Lire la suite

Autres articles

newsletter

Articles Populaires

Désolé. Pas assez de données pour afficher des publications.