Revue de presse des principaux journaux Marocains

Libération

Quand la symbiose entre le Trône et le peuple a eu raison de l’arrogance du colonisateur

11.01.2014 - 19:01
La présentation du Manifeste de l’Indépendance, dont le peuple marocain commémore le 70ème anniversaire ce samedi, est un événement à inscrire en lettres d’or dans l’histoire du Royaume, puisqu’il a lancé sur des chapeaux de roues la lutte anticoloniale, sonnant ainsi le glas du protectorat au Maroc.
Le 11 janvier 1944 fait date dans les annales de l’histoire de la lutte contre l’occupation étrangère. Ce jour, 67 nationalistes dont une femme signent le manifeste réclamant l’indépendance du Maroc, en concertation avec le Sultan Feu Mohammed V. Plus qu’un simple document signé et soumis aux autorités coloniales, ce manifeste s’apparentait, à l’époque, à un véritable acte de bravoure dont les conséquences étaient tout à fait imprévisibles.
Et pour cause, la signature de ce document, au ton haut, incisif et dénotant d’une grande maturité politique, a créé une onde de choc aux rangs des autorités du protectorat français et espagnol, qui reposaient sur leurs lauriers, pensant avoir encore de beaux jours devant elles au Maroc qu’elles tentaient de gouverner d’une main de fer, en monopolisant tous les pouvoirs, en pillant les ressources du pays et en faisant profiter les Français au détriment des autochtones qui se trouvaient privés de leurs droits les plus élémentaires.
Mettant à profit une conjoncture internationale propice, à savoir la deuxième Guerre mondiale durant laquelle les troupes marocaines ont réalisé des prouesses aux côtés des alliés…. Lire la suite

Autres articles

newsletter

Articles Populaires

Désolé. Pas assez de données pour afficher des publications.