Revue de presse des principaux journaux Marocains

Libération

La diversité religieuse, un vœu pieux au Maroc

22.04.2014 - 09:20

Point de diversité religieuse au Maroc. Le Royaume vient d’être classé parmi les pays les moins diversifiés en termes de religion. Il occupe la 231ème place dans le classement du dernier rapport de Pew Resarch Center, un think tank américain qui fournit des informations sur les sujets controversés relatifs aux attitudes et tendances qui influencent les Etats-Unis et le monde.
Selon ledit rapport, le Maroc affiche un Indice de la diversité religieuse (IDR) de l’ordre de 0,0%. Il constitue ainsi le troisième pays au monde à présenter un tel résultat aux côtés de l’Etat du Vatican et les Tokelau, archipel de trois atolls polynésiens de l’océan Pacifique sous souveraineté néo-zélandaise. En effet, près de 99,9% de la population marocaine est de confession musulmane et moins de 0,1% sont d’autres religions.
A rappeler que d’après un ancien rapport de la mission diplomatique des Etats-Unis au Maroc, la population juive oscillerait entre 3.000 et 4.000 personnes. Quant à la communauté chrétienne composée d’étrangers résidents, surtout catholiques et protestants, elle est constituée d’environ 5.000 membres pratiquants, bien que selon certains membres du clergé protestant et catholique, elle s’élève plutôt à 25.000 environ. Plusieurs dirigeants chrétiens locaux estiment le nombre de chrétiens marocains (surtout des Berbères ethniques) à 4.000, qui pratiquent régulièrement leur culte dans des résidences faisant office d’églises et vivent principalement dans le Sud. Selon des dirigeants chrétiens locaux, il y aurait jusqu’à 8.000 chrétiens marocains dans tout le pays, mais bon nombre d’entre eux ne se réuniraient pas régulièrement, craignant la surveillance des autorités et la persécution sociale.
Le rapport a révélé également que le nombre de musulmans chiites s’élèverait de 3.000 à 8.000 personnes, dont la plupart sont des résidents étrangers originaires du Liban ou d’Irak, avec également quelques Marocains convertis. La communauté bahaïe, située dans les zones urbaines, compte de 350 à 400 personnes.
Ce calcul de l’IDR a été fait sur la base des actions de huit grandes religions du monde au cours de 2010, à savoir le judaïsme, le christianisme, l’islam, le bouddhisme, l’hindouisme, les religions populaires et les sectes. L’indice est sur ​​une échelle de 0-10, avec 10 étant comme le degré maximum de diversité. Il est atteint lorsque chacun des huit groupes constitue une part égale de la population. A notre que l’IDR est réparti en quatre gammes: très élevées (les 5% de scores), élevées (le plus élevé est estimé à 15% des scores), modérées (20% des scores) et basses (59% des scores).
Pourtant, le Maroc ne fait pas exception dans la région MENA à forte majorité musulmane où les plus faibles IDR ont été enregistrés. La zone MENA fait moins que l’Asie-Pacifique classée en tête et suivie par l’Afrique subsaharienne. L’Europe et l’Amérique du Nord ont un niveau modéré et font mieux que les régions d’Amérique latine-Caraîbes où l’IDR est bas, voire très bas.

» Source de l'article: liberation

Autres articles