Revue de presse des principaux journaux Marocains

Libération

Les prix de l’électricité et des carburants flamberont incessamment Louafa annonce la suppression de la subvention du fuel ONEE et les prochaines augmentations des tarifs

09.05.2014 - 15:32
Mauvaise nouvelle ! Le prix de l’électricité sera prochainement augmenté. Cette fois, ce n’est pas une rumeur puisque c’est Mohammed Louafa, ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé des Affaires générales et de la Gouvernance, himself, qui a révélé cette information.  Une annonce qui ne fera certainement pas plaisir à beaucoup de Marocains qui souffrent déjà de la hausse précédente des prix et de la réduction de leur pouvoir d’achat. 
La  nouvelle tarification sera appliquée à la tranche de consommation dépassant les 100 kwh.  Cette mesure viendra en réponse à la suppression prochaine des subventions accordées à l’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE) pour l’achat du fuel destiné à la production d’électricité, a-t-il indiqué.
Intervenant lors d’une rencontre sur les mécanismes de stabilisation des prix pétroliers, tenue avant-hier à l’ISCAE à Casablanca, le ministre a révélé que les subventions  qui ont été englouties  par l’ONEE sont de l’ordre 9 milliards de DH par an depuis 2008. D’après lui, cette situation ne va pas durer longtemps puisque lesdites subventions seront supprimées et remplacées par un soutien de l’Etat qui ne transitera plus par la Caisse de compensation puisqu’il sera directement  inscrit comme tel sur la loi de Finances. « Le contrôle de ce soutien  aux prix de l’électricité sera du ressort des ministères des Finances et de l’Energie », a-t-il précisé. Louafa semble donc déterminé à aller jusqu’au bout de son raisonnement. «On ne va pas se taire face à ce qui se passe à l’ONEE», a-t-il martelé avant d’ajouter: «Je n’accuse personne de quoi que ce soit mais trop, c’est trop». Cependant, une question se pose: a-t-il le courage politique de mener pareil combat? Ne risquera-t-il pas d’abandonner ce chantier comme la fait son  prédécesseur Najib Boulif qui avait fini par prendre à bras-le-corps le sauvetage de la Caisse de compensation  sans, pour autant, arriver à changer la donne ? S’il est effectivement plus courageux que son prédécesseur,  pourquoi Louafa n’arrive-t-il pas à faire sortir jusqu’à présent le contrat-programme afférent au nouveau mode de mangement de l’ONEE? Pour le ministre, ledit contrat sera certainement finalisé. Quand ? Personne ne le sait. En effet,  depuis 2012, les annonces des autorités le concernant se suivent et se rassemblent mais peinent à se concrétiser.  Et ce alors même que la signature de ce contrat-programme a été présentée comme une urgence. 
De plus et comme un malheur n’arrive jamais seul, il n’y aura pas que le prix de l’électricité qui va grimper, celui des carburants sera lui aussi revu à la hausse.  Selon le ministre, le processus de libéralisation totale des prix de ces matières est en marche sauf pour le gaz butane qui semble représenter un vrai casse-tête pour le gouvernement puisqu’il vient de lancer une étude sur le sujet. Une absurdité vu le nombre d’études et de rapports élaborés en la matière.
Mais pour faire passer la pilule, le ministre  a choisi de jouer sur la corde sensible de la raréfaction des sources d’énergie au Maroc. Selon lui, un effort doit se faire au niveau de la consommation puisque notre pays est pauvre en ressources énergétiques. Une justification qui ne va sûrement pas apaiser la colère des Marocains qui ont encore du mal à digérer les dernières augmentations des prix des carburants.
» Source de l'article: liberation

Autres articles