Revue de presse des principaux journaux Marocains

Libération

La culture de la pastèque au banc des accusés

25.12.2013 - 06:03

Zagora court un risque écologique sans précédent. Ses ressources hydriques sont menacées d’épuisement si rien n’est fait pour mieux gérer la culture de la pastèque accusée de consommer trop d’eau. Les écologistes de la région tirent la sonnette d’alarme et mettent en garde contre une éventuelle catastrophe. Ils viennent même d’adresser une lettre dans ce sens au chef du gouvernement demandant son intervention pour mettre un terme à cette gabegie.
« On constate qu’il y a de plus en plus d’agriculteurs qui investissent dans cette culture. Certains viennent d’autres régions du pays. Leur nombre est estimé aujourd’hui à 1.000 et la surface cultivée a atteint 5.000 hectares cette année », nous a expliqué Jamal Akchbabe, président de l’Association des amis de l’environnement à Zagora (AAEZ).
Une nette progression par rapport aux années précédentes. En 2010, la région a enregistré la culture de 350 hectares avec une production de 18.000 tonnes et un chiffre d’affaires de 60.000 DH/ha.
Selon notre source, cet engouement s’explique par les caractéristiques climatiques de la région. En effet, la culture de la pastèque demande un sol chaud, humide…. Lire la suite

Autres articles