Revue de presse des principaux journaux Marocains

Libération

La communauté juive marocaine privée de viande casher

28.12.2013 - 17:58
Les chevillards juifs marocains sont au chômage malgré eux. Ils ont été contraints d’arrêter momentanément  leur travail suite à une décision du ministère de l’Agriculture leur interdisant d’abattre rituellement  leurs bêtes dans les tueries de Mohammedia et de le faire dans les abattoirs de Casablanca. Un changement de lieu qui ne semble pas de tout repos.
« Cette décision a été prise, il y a deux semaines, sans être motivée alors qu’on  égorgeait nos bêtes à Mohammedia depuis plus de 12 ans sans problèmes », nous a précisé un chevillard juif de Casablanca en sollicitant l’anonymat. Même son de cloche de la part d’autres chevillards qui ne semblent pas, eux aussi, connaître  les motivations d’une telle décision : « On a entendu dire que le ministère veut lutter contre l’abattage clandestin mais on n’est pas sûrs. On a entendu également certains faire référence au  décret 2.12.612 relatif au contrôle de la salubrité des viandes foraines mais là aussi on n’est pas sûrs vu l’improvisation qui caractérise l’application de ce décret », nous a expliqué un autre chevillard juif qui a également requis l’anonymat.
Mais, il n’y a pas que cette décision qui suscite la stupéfaction. Les conditions d’abattage dans les abattoirs de Casablanca provoquent également l’ire des chevillards juifs qui ont été appelés à exercer leur métier dans des conditions jugées inappropriées.  « Les autorités locales nous ont promis de faire le nécessaire, mais elles n’ont pas tenu leurs engagements.  En effet, le dimanche, censé avoir été  consacré à notre communauté, connaît l’affluence ….. Lire la suite

Autres articles

newsletter

Articles Populaires

Désolé. Pas assez de données pour afficher des publications.