Revue de presse des principaux journaux Marocains

Libération

Après avoir appelé au débat sur l’héritage et la polygamie, Driss Lachguar excommunié par la Salafya jihadya

31.12.2013 - 13:20
«Les voix de ces ignorants autoproclamés imams et gardiens de la religion s’élèvent et menacent pour nous faire taire à jamais et tuer toute forme de débat dans ce pays». Ce lundi matin, Nabila Mounib, la secrétaire générale du PSU, a du mal à cacher sa colère. La vidéo qui excommunie le Premier secrétaire de l’Union socialiste des forces populaires fait, depuis vendredi 27 décembre, le tour des réseaux sociaux.
On y voit un apprenti sorcier érigé en prêcheur de la Salafya jihadya y déverser sa haine contre Driss Lachguar qu’il traite d’apostat et d’athée. «Lachguar est un apostat. Son parti propage l’apostasie et l’athéisme depuis plusieurs années déjà», crache ce salafiste barbu et vêtu de noir qui, dans la foulée, affirme ne reconnaître aucune institution religieuse du pays. Le crime du leader socialiste ? Avoir demandé, devant les militantes ittihadies réunies en congrès, l’ouverture d’un débat autour de l’héritage au nom de l’égalité, l’interdiction de la polygamie et du mariage des filles mineures et enfin la criminalisation de la violence à l’encontre des femmes.
« La femme est au centre de tous les projets de société. Et il faut avoir le courage politique et intellectuel de lancer le débat sur l’héritage, la polygamie et tout ce qui aliène la Marocaine et la place sous tutelle. Un tel débat ne peut être que salutaire pour que nous avancions vers la modernité. Et il doit avoir lieu entre modernistes…. Lire la suite

Autres articles

newsletter

Articles Populaires

Désolé. Pas assez de données pour afficher des publications.