Revue de presse des principaux journaux Marocains

Libération

2M ouvre le débat sur la démocratie à l’épreuve du takfir

08.01.2014 - 10:22
Mieux vaut tard que jamais. Le parquet a enfin décidé d’ouvrir une enquête sur les déclarations excommunicatrices du désormais tristement célèbre Abdelhamid Abou Naïm, ce salafiste qui avait accusé d’apostasie le Premier secrétaire de l’Union socialiste des forces populaires et nombre de personnalités du monde politique, associatif culturel.
Le silence de la justice a été enfin brisé. Dimanche 5 janvier, le procureur du Roi près le tribunal de première instance de Casablanca a en effet annoncé la nouvelle, suggérée dès vendredi par le ministre de la Communication au sortir du Conseil de gouvernement : il vient d’ordonner une enquête sur les déclarations faites par Abdelhamid Abou Naïm dans une vidéo diffusée sur Youtube. Des mesures légales nécessaires seront prises à la lumière des résultats de cette enquête, précise le communiqué du parquet avant d’indiquer clairement que les propos de ce cheikh de la salafya al jihadya sont « une humiliation à l’égard de certaines instances ».
On s’en souvient. Le leader socialiste, Driss Lachguar, avait refusé de porter plainte contre Abou Naïm et ses propos diffamatoires. «C’est à la justice d’assumer ses responsabilités», avait en substance estimé le Bureau politique du parti de la Rose dont la dernière réunion a été largement consacrée à l’affaire de l’apprenti takfiriste, amateur de Youtube…. Lire la suite

Autres articles

newsletter

Articles Populaires

Désolé. Pas assez de données pour afficher des publications.