Revue de presse des principaux journaux Marocains

L'OPINION

Maroc – Union pour la Méditerranée : 26 projets labélisés pour un budget de près de 600 millions d’euros

11.09.2015 - 23:46
Le Maroc bénéficie de 26 projets de développement d’un budget de près de 600 millions d’euros parmi les 33 projets labélisés par l’Union pour la Méditerranée (UpM) en faveur de la région euro-méditerranéenne, soit un taux de 80%.
: Les projets approuvés par l’union pour le Royaume touchent les domaines de la jeunesse, de la promotion des compétences de la femme, le soutien au développement durable et l’environnement, a-t-on indiqué mercredi lors d’une rencontre d’une délégation de représentants des médias marocains, en visite du 8 au 10 septembre au siège de l’UpM à Barcelone (nord-est de l’Espagne) avec des responsables de l’Union méditerranéenne, conduits par son secrétaire général, Fathallah Sijilmassi.
Cette visite, la première du genre au siège de l’UpM qui compte organiser d’autres séjours en faveur de la presse marocaine, répond à la volonté des responsables de cette organisation d’informer les médias sur les différentes actions entreprises par cette institution, qui regroupe 43 pays européens et du bassin méditerranéen.
Selon l’exposé présenté lors de cette rencontre, 37 pc des projets initiés au Maroc par l’UpM concernent la question de la jeunesse et l’emploi, 15 pc le domaine de la femme, 19 pc la question de l’environnement, alors que 18 pc ciblent le secteur des Petites et moyennes entreprises (PME).

Intervention centrée
sur six axes principaux
L’UpM centre son intervention sur six principaux axes à savoir
le développement des entreprises, les domaines social et civil, l’enseignement supérieur et la recherche scientifique, l’eau et l’environnement, le transport et le développement urbain, l’énergie et le changement climatique.
Intervenant à l’ouverture de cette rencontre, M. Sijilmassi a souligné que l’UpM en tant qu’organisation inter-gouvernementale euro-méditerranéenne, vise le renforcement de la capacité de complémentarité entre les pays euro-méditerranéens.
L’UpM qui regroupe des pays de l’Union européenne et des Etats du sud et de l’est de la Méditerranée, reflète la volonté politique commune visant la promotion des efforts ayant pour but de faire du bassin méditerranéen un espace de paix, de démocratie, de coopération et de prospérité, a-t-il indiqué, notant que l’Union aspire à relever le véritable défi d’apporter des réponses réelles aux défis posés dans la région, particulièrement le développement durable, le phénomène migratoire et le dialogue entre les cultures.
M. Sijilmassi, qui a été réélu pour un deuxième mandat de trois ans en mars dernier, a qualifié de positif l’action de l’UpM qui adhère d’une manière efficace aux efforts de réalisation du développement de la région et d’accompagnement des projets économiques notamment ceux visant à créer de l’emploi au profit des jeunes et à promouvoir la compétence de la femme et réaliser le développement durable.
La rencontre a été une occasion pour M. Sijilmassi de répondre à diverses questions à propos de la situation politique et organisationnelle de l’UpM, notant que cette organisation poursuit son chemin en vue de la mise en oeuvre des projets économiques et sociaux et autres, à même de permettre la prospérité de cette région.
Projet stratégique de l’aménagement de la vallée du Bouregreg
Un exposé a été présenté également lors de cette rencontre avec les représentants des médias marocains sur la question d’emploi des jeunes et des femmes, révélant que 28 pc des jeunes se trouvent en situation de chômage et que seulement 25 pc des femmes accèdent au marché du travail, et que les femmes perçoivent un salaire inférieur d’entre 10 et 40 pc par rapport aux hommes.
A cette occasion, le directeur général de l’Agence pour l’Aménagement de la Vallée du Bouregreg, Lemghari Essakl a fait un exposé sur le projet stratégique de l’aménagement de la vallée, qui s’étend sur une superficie de plus de 5.000 hectares, et auquel contribue l’Union pour la Méditerranée.
Pour sa part, Mustapha Bousmina, président de l’Université euro-méditerranéenne de Fès, a passé en revue les différentes caractéristiques de cet établissement qui a déjà ouvert ses portes à un premier groupe d’étudiants et dont les travaux de construction sont en cours.
La délégation marocaine comprend des journalistes représentant des quotidiens nationaux, des hebdomadaires, un portail électronique, outre l’Agence marocaine de presse (MAP) et la société nationale de radiodiffusion et de télévision (SNRT).

 

» Source de l'article: lopinion

Autres articles