Revue de presse des principaux journaux Marocains

L'OPINION

Les raisons de la décision de l’Istiqlal d’intenter un procès contre le chef du gouvernement

07.01.2014 - 10:28

«Le comité exécutif du Parti de l’Istiqlal a décidé d’ester en justice contre le chef du gouvernement, qui s’est attribué les prérogatives du pouvoir judiciaire en s’accordant le pouvoir d’accusation et sa déclaration de refus de dénoncer les auteurs des fuites de capitaux à l’étranger, le rend susceptible d’en rendre compte à la justice», a déclaré samedi dernier, au siège du Parti de l’Istiqlal à Rabat, le secrétaire général du parti, Hamid Chabat, lors d’une conférence de presse organisée en marge de la tenue de la 4ème session ordinaire du Comité central.
M. Chabat a indiqué qu’une commission composée de bâtonniers et de juristes a été constituée pour recourir en justice contre le chef du gouvernement, la procédure devant être entamée la semaine prochaine. A l’origine de cette affaire qui défraye la chronique, les déclarations de Abdellah Benkirane à la Chambre des Représentants lors de la séance mensuelle portant sur les questions de politique générale, mercredi dernier, où il a évoqué la fuite de capitaux tout en refusant d’en dénoncer les auteurs, accusant dans la foulée de manière à peine dissimulée, des acteurs politiques de compter parmi ces derniers.
«La moralisation de la vie politique n’est ni un slogan, ni une marque commerciale» a tenu à souligner le Secrétaire général du Parti de l’Istiqlal. «C’est un comportement dont le but est de rendre sa crédibilité à l’acteur politique partisan, qui a été ciblé pendant de longues années afin de l’écarter de…. Lire la suite

Autres articles