Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Celle-ci revendique l’abrogation des lois rétrogrades : L’appel de Bayt Al Hikma pour la défense des libertés individuelles

10.10.2019 - 13:43

Bayt Al Hikma dénonce les violations flagrantes et alarmantes des droits individuels des Marocains qui sont devenues monnaie courante.

L’association a lancé récemment un appel pour mobiliser les citoyens, les politiciens et personnalités morales pour l’abrogation des lois relatives au code pénal qui contiennent des dispositions rétrogrades par rapport à la société marocaine. L’organisation à but non lucratif estime que ces lois sont «incompatibles avec les acquis constitutionnels, législatifs et institutionnels de 2011 et représentent une atteinte grave aux libertés de la personne».

A travers cet appel, Bayt Al Hikma «attire l’attention des autorités et de l’opinion publique que ces lois pénales sont en décalage avec les aspirations des dynamiques citoyennes en raison de leur non-respect de la liberté d’expression et de croyance, ainsi que de leur incompatibilité avec les conventions internationales des droits de l’Homme ratifiées par le Maroc et l’esprit de la Constitution de 2011». Bayt Al Hikma revendique une réforme de toutes les lois pénales liberticides et qui portent atteinte aux libertés individuelles.

En outre, celle-ci va mettre en place « un comité de suivi pour la défense des libertés individuelles». Cet organe sera chargé de rédiger des propositions de loi pour réformer les dispositions législatives liberticides en matière des libertés individuelles, de l’IVG et du droit de disposer de son corps. Ce comité présentera des propositions en matière législative consacrées par l’article 14 de la Constitution de 2011 et encadrées par la loi organique n° 64-14.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles