Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Un deuxième centre d’addictologie dans le pipe à Tétouan

12.11.2019 - 19:51

Fruit d’un projet de convention liant la Fondation Mohammed V pour la solidarité au CRT-TTA

La toxicomanie touche un grand nombre de personnes dans la province de Tétouan, dont la majorité ne reçoit aucun traitement pour son addiction. A cet effet, la Colombe blanche sera dotée d’un nouveau centre d’addictologie pour faire face à ce fléau. Il sera le fruit d’un projet de convention de partenariat, qui a été approuvé à l’unanimité lors de la session extraordinaire du conseil de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (CRT-TTA), dont les travaux se sont déroulés, mardi 5 novembre, avec 27 points à l’ordre du jour (parmi lesquels 3 ont été reportés pour la discussion et l’approbation à une session ultérieure). D’une enveloppe budgétaire globale de 6 millions de dirhams, la mise en place du futur centre d’addictologie reflète, selon les dispositions de cette convention liant le CRT-TTA à la Fondation Mohammed V pour la solidarité, le grand intérêt porté par les deux parties contractantes à la promotion du développement de la région tout en la dotant des infrastructures sociales de base à même de répondre aux attentes des citoyens. Ce projet permet de contribuer à l’amélioration de la prise en charge des toxicomanes dans la province de Tétouan. Surtout que cette province dispose, actuellement, d’un seul centre d’addictologie, en l’occurrence celui de Tétouan.

En se basant sur les dispositions du même document, la Fondation Mohammed V pour la solidarité s’engage à contribuer financièrement à la réalisation des travaux de construction et d’équipement de ce nouveau projet avec une enveloppe budgétaire de l’ordre de 3 millions de dirhams. De son côté, le CRT-TTA est chargé d’apporter l’autre moitié du coût de la mise en place du futur centre d’addictologie. Une commission de suivi et d’évaluation sera créée, comme le veut la tradition, pour assurer la bonne marche de la réalisation de projet et selon l’agenda préétabli.

Il est à rappeler que des enquêtes réalisées sur le terrain ont fait part que la capacité d’accueil du centre d’addictologie de Tétouan est insuffisante pour faire face à la demande en croissance constante. Il ne peut répondre seul  aux besoins des patients traités à la méthadone. Depuis son ouverture, ce centre compte un nombre record de personnes (en moyenne plus d’un millier) inscrites à la liste d’attente pour leur prise en charge au niveau de traitement de leur addiction. Ce qui nécessite l’ouverture d’autres centres d’addictologie à travers les communes de cette province, mais sans oublier bien évidemment l’organisation des campagnes au profit des jeunes pour les informer et les sensibiliser aux dangers de la drogue aussi bien physiquement que psychiquement.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles