Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Mise en place des instances pour réduire les inégalités entre les sexes

20.01.2020 - 16:32

La Direction des collectivités locales publie un manuel pour assister les régions

Ce manuel méthodologique présente les différentes étapes, méthodes et outils pour créer, assurer le fonctionnement, le suivi, l’évaluation et la capitalisation des Instances de l’équité, de l’égalité des chances et de l’approche genre.

La Direction générale des collectivités locales vient de publier un manuel des procédures de mise en place, de fonctionnement et de suivi des instances de l’équité, de l’égalité des chances et de l’approche genre des régions. Il faut rappeler à ce sujet que les collectivités territoriales ont   un rôle crucial à jouer dans la réduction des inégalités entre les sexes et la promotion des droits des femmes à travers l’orientation de leurs politiques publiques territoriales. Les lois organiques relatives aux collectivités territoriales prévoient d’ailleurs l’application de l’approche genre dans toutes les affaires publiques des collectivités et la création des mécanismes participatifs de dialogue et de concertation dont la création d’une Instance consultative de l’équité, de l’égalité des chances et de l’approche genre (IEECAG).

Afin de faciliter ce processus, la Direction générale des collectivités locales a prévu de doter les régions, les préfectures et provinces d’outils, à savoir un manuel de procédures, pour les assister dans la mise en place, le fonctionnement et le suivi de ces instances consultatives. Réalisé dans le cadre du programme d’appui de l’Union européenne à la mise en œuvre du programme gouvernemental pour l’égalité, plan Icram «2017-2021», ce manuel méthodologique présente les différentes étapes, méthodes et outils pour créer, assurer le fonctionnement, le suivi, l’évaluation et la capitalisation des Instances de l’équité, de l’égalité des chances et de l’approche genre.

A noter que l’élaboration de ce manuel a bénéficié d’entretien préparatoire avec différents partenaires au niveau national (Direction générale des collectivités locales, ministère de la famille, délégation de l’UE au Maroc). Les objectifs de ce manuel sont multiples. Il s’agit tout d’abord de renforcer la documentation de référence et d’orientation relative à ce nouveau mécanisme local, réglementé   par la loi organique n° 111-14 relative aux régions. Ce document permet aussi de faciliter la mise en place et le fonctionnement des IEECAG et de renforcer l’intérêt des régions pour la mise en place et le fonctionnement des IEECAG.

Ces instances se sont ainsi chargées de participer aux différentes étapes d’élaboration du programme de développement de la région et assurer le suivi de sa mise en œuvre pour la prise en compte de l’approche genre. Elles ont aussi pour mission de soumettre des  avis portant sur les principes de l’équité, l’égalité des chances et l’approche genre au président du conseil de la région, qui à son tour les soumet au conseil élu. Elles sont aussi chargées de proposer des observations sur l’ordre du jour des sessions du conseil avant leur déroulement ; participer lors des sessions du conseil de la région en tant qu’observateur. Les IEECAG doivent élaborer un plan de renforcement de capacité des membres des instances; suivre les travaux des structures de prise en charge des femmes victimes de violence au sein du territoire de la région, ainsi qu’élaborer des rapports annuels sur l’état des lieux sur les violences à l’égard des femmes. Il est aussi à noter que ces instances doivent proposer au président du conseil des mécanismes pour faciliter la participation des citoyennes et citoyens dans le suivi des politiques publiques au niveau de la région.  La durée de l’IEECAG est équivalente à la durée du mandat du conseil de la région. Ainsi, l’IEECAG constitue un espace de dialogue et de concertation concourant à introduire plus d’équité et d’égalité des chances au niveau de l’administration du territoire et constitue une valeur ajoutée pour une participation effective des citoyennes et des citoyens dans la construction de politiques de développement durable, équitable et inclusive surtout pour les personnes en situation de vulnérabilité. Une fois que  l’IEECAG a été créée, elle doit établir dès le début de son fonctionnement un plan de communication externe (à destination du conseil de la région et de l’environnement externe: société civile, services extérieurs, citoyens et citoyennes, média…) et interne (entre les membres de l’instance, le bureau et les groupes de travail thématiques). Le plan de communication interne regroupe l’ensemble des actions par l’intermédiaire desquelles chacun des membres sera informé du travail de l’instance. Quant au  plan de communication interne, il a pour objectif de rassembler et mobiliser les membres autour de la mission, les objectifs et les valeurs partagées de l’instance.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles