Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Polycliniques de la CNSS : Plus de 110 millions DH de dettes à fin 2019

25.01.2020 - 15:56

Selon le bilan provisoire, le chiffre d’affaires de ces unités médicales a baissé de 1%

Le bilan d’activité provisoire 2019 des polycliniques de la CNSS avait été présenté lors du conseil d’administration de la Caisse. En analysant les indicateurs financiers, il ressort que le chiffres d’affaires global des polycliniques va enregistrer une légère baisse de 1% en passant de 445.587.000DH en 2018 à  440.807.000 DH à fin 2019 avec un taux de réalisation de 93% de l’objectif. Sur les 13 polycliniques, trois vont dépasser l’objectif assigné, à savoir : Tanger (103%), El Jadida (101%) et Derb Ghalef (100%). En revanche, la CNSS estime que  la contre-performance des polycliniques de Hay Hassani, Oujda et Agadir a tiré vers le bas le résultat global et les bonnes réalisations des autres cliniques. La CNSS a analysé l’évolution mensuelle du chiffre d’affaires durant la période allant du 31 octobre 2018 au 31 octobre 2019.  Ainsi, au 31/10/2019, le chiffre d’affaires des polycliniques était établi à 364.971.000 DH contre 371.244.000 DH au 31/10/2018, ce qui représente une baisse de 2%.

Les réalisations mensuelles du chiffre d’affaires ont été stables et positives durant les trois premiers mois de l’année à savoir janvier, février et mars. Dans le détail, on notera qu’en janvier, le chiffre d’affaires des polycliniques est passé de 38 211.000 DH à 38.394.000 DH, soit une évolution de 0% entre fin octobre 2018 et fin octobre 2019. Durant le mois de février, le chiffre est passé de 33.674.000 DH à 36.409.000 DH, ce qui représente une progression de 8%. Pour ce qui est du mois de mars, le chiffre d’affaires a évolué de 2% en s’établissant à 38 498 000 DH au 31 octobre 2019 contre 37.746.000 au 31 octobre 2018. 

Par la suite, les évolutions n’ont pas franchi un seuil positif, à savoir avril (-1%), mai (-14%), juin (-3%), juillet (-1%), août ( -9%) et octobre ( -2%). La CNSS signale qu’en dépit d’un recul du chiffre d’affaires, les réalisations au titre de l’année 2019 demeurent supérieures à celles de l’exercice 2017 et antérieur. Par ailleurs, l’analyse du chiffre d’affaires par unité fonctionnelle montre que les services d’urgences et de radiologie vont connaître une progression respectivement de 16% et 9%. Pour l’hospitalisation, le chiffre d’affaires a enregistré une baisse de 7% en passant de 260.334.000DH à 242.883.000 DH. Il en va de même pour la consultation dont le chiffre d’affaires a baissé de 2% en passant de 30.499.000 DH à 29.992.000DH. A noter que le chiffre d’affaires de l’hémodialyse est passé de 31 903.000 DH à 31.912.000 DH, soit une évolution de 0%. A ce sujet, la CNSS fait remarquer que la perte en chiffre d’affaires d’hémodialyse enregistrée lors  des quatre derniers exercices a été neutralisée et l’année 2019 devrait finir au même niveau que 2018.

Encaissements : 443.831.000 DH à fin 2019

Selon les statistiques provisoires, le total des encaissements des 13 polycliniques s’établi à 443.831.000 DH à fin 2019 contre 444.355.000 DH en 2018. L’encaissement est réparti entre 38% de payants et 62% de recouvrement tiers payants. Le budget d’exploitation (hors frais du personnel) des polycliniques était de 292.516.000 DH en 2019. Selon la CNSS, les charges de fonctionnement hors vacation vont enregistrer une augmentation de 4% par rapport à l’année 2018.  Ainsi, les engagements au titre de l’année 2019 devraient s’établir à 264.422.000 DH contre 253.397.000 DH en 2018. L’engagement des charges de fonctionnement par rubrique montre que la vacation du personnel médical et paramédical représente 52% des charges globales de fonctionnement pour un montant de 136.872.000 DH. Pour leur part, les charges de fonctionnement ( hors vacations ) vont s’établir à 127.550.000 DH. Elles regroupent  les achats de fournitures et consommables médicaux (35.466.000 DH), les achats de prestations diverses (24.660.000 DH), les achats de produits pharmaceutiques et réactifs de laboratoire (26.961.000 DH), la maintenance des agencements et installations techniques (11.833.000 DH), les achats de fournitures non stockables (eau et électricité: 9.950.000 DH), les autres achats et charges (18 680.000 DH). 

Un budget d’investissement de 42.453.000 DH

Un budget d’investissement de  42 453 000 DH a été autorisé en 2019. Sur ce montant global, les engagements au titre de l’année 2019  font état de 18 212.000 DH destinés à l’acquisition du matériel médical nécessaire dans le cadre du renouvellement du plateau technique, 9.052.000 DH à l’aménagement et construction, 3.641.000 DH aux installations techniques, matériel et outillages, 2 910 000 DH pour le matériel d’hébergement  et 2.769.000 DH pour les autres rubriques. A ce sujet, la CNSS précise que le taux d’engagement va être à hauteur de 86%. La bonne description des clauses spéciales et techniques et le lancement des acquisitions en central ont permis de faire jouer la concurrence entre les fournisseurs, ce qui a permis de réaliser des économies par rapport aux estimations. L’économie dégagée va atteindre 11% du montant global du budget investissement. Les réalisations en termes de projet prévu vont être de 91%. 

La dette globale a baissé de 45% entre 2014 et 2019

La CNSS estime que la dette globale va s’établir à 110.290.000 DH à fin 2019 soit une baisse de 5% par rapport à l’année 2018 où les arriérés de paiement étaient établis à 115 931.000 DH. Cette situation s’explique principalement par une baisse de 23% des dettes de fonctionnement et de 38% des dettes d’investissements. Sur le long terme, la dette globale a baissé de 45% entre 2014 et 2019. Selon la Caisse, cette amélioration est le fruit d’un grand chantier d’assainissement des arriérés et le renforcement de la relation entre les fournisseurs et les polycliniques. D’autre part, le résultat d’exploitation enregistrera en 2019 une amélioration du déficit d’exploitation de 5%. Il passera de -174.959.000 DH en 2018 à -165.729.000 DH en 2019. Une amélioration qui s’explique principalement par la baisse des frais du personnel (-2%). Enfin, il y a lieu de noter qu’une subvention de 196.206.000 DH au titre de 2019 va être destinée au paiement de la masse salariale pour un montant de 172.000.000 DH en 2019. La part destinée au paiement de l’investissement sera de 22.206.000 DH.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles