Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

La gestion et la valorisation des déchets dans le Nord au cœur du débat

20.02.2020 - 18:11

Plusieurs projets environnementaux permettent à la région de se lancer dans le développement d’une économie circulaire

Cette rencontre a connu la présentation de la Stratégie nationale de réduction et de valorisation des déchets (SNRVD) encourageant l’implication de toutes les parties prenantes en vue de favoriser la création d’emplois verts durables.

Dresser l’état des lieux de la gestion et la valorisation des déchets dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, tout en présentant les avancées importantes en la matière, développées par les industriels locaux. C’était l’objectif principal d’une rencontre-débat organisée, mercredi 12 février, à Tanger, sous le thème «Valorisation des déchets : potentialités régionales». Initiée par la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) Tanger-Tétouan-Al Hoceima et la Commission nouvelle économie climat de la CGEM, cette manifestation qui s’est déroulée en partenariat avec la Coalition pour la valorisation des déchets (Covad) a été marquée par la présence des acteurs institutionnels et économiques concernés pour discuter des stratégies adoptées par le Maroc dans la gestion et la valorisation de ses déchets.

Les intervenants ont convenu que la région du Nord bénéficie de grands projets environnementaux réalisés ou en cours de réalisation lui permettant de se lancer dans le développement d’une économie circulaire favorable à la création de valeur et d’emplois verts. «Ce qui montre la volonté de la région de continuer à travailler et de multiplier ses efforts en matière de la protection de l’environnement via entre autres sa contribution au niveau de l’élaboration du plan de développement régional et le schéma régional de l’aménagement du territoire», a indiqué Nisrine Alami, chef de division de l’aménagement du territoire, de l’environnement et du patrimoine au Conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

Cette rencontre a connu la présentation de la Stratégie nationale de réduction et de valorisation des déchets (SNRVD) encourageant l’implication de toutes les parties prenantes en vue de favoriser la création d’emplois verts durables. «Il n’est plus le temps de gérer anarchiquement les déchets. Le producteur des déchets est responsable de sa production et doit s’intégrer dans des circuits formels à travers une bonne traçabilité des déchets», a souligné Lhoussaine Khidour, directeur régional de l’environnement à Tanger.   

Il y a lieu de signaler que la nouvelle décharge dont bénéficiera plus d’une dizaine de communes dépendant de la préfecture de Tanger-Asilah a été conçue selon le nouveau modèle de réduction et de valorisation des déchets au Maroc. «L’entrée en service de cette nouvelle décharge peut avoir lieu avant l’été prochain», a dit M. Khidour, faisant remarquer que l’entrée en service de ce projet donnera lieu désormais à la fermeture de l’actuelle décharge de Mghogha, qui a bénéficié à son tour d’un important projet de réhabilitation sur toute sa zone.   

Située plus précisément à Squedla (dans la commune rurale d’El-Menzla) à 25 km de Tanger, cette nouvelle décharge -qui a nécessité un investissement global de plus de 200 millions de dirhams- fait partie des nouveaux centres d’enfouissement et de valorisation des déchets, programmés dans le cadre de l’ambitieux Programme national des déchets ménagers (PNDM). Elle permettra de mettre en dehors du paysage préfectoral des dépotoirs sauvages, dont celui de Tanger considéré parmi les plus anciens du Maroc et arrivé à saturation.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles