Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

En visite à une station d’épuration des eaux usées de Médiouna : 60 journalistes panafricaines à la découverte des technologies de la Lydec

14.03.2020 - 19:13

Parallèlement à la 3ème édition du Forum du réseau des femmes journalistes d’Afrique, organisée par la chaîne de télévision 2M sous le thème «Urgence climatique : les médias africains, acteurs du changement», environ 60 journalistes «panafricaines» ont visité, mercredi 4 mars 2020, la station d’épuration des eaux usées de Médiouna.

L’objectif étant de prendre connaissance des technologies mises en œuvre pour préserver la ressource en eau à travers la réutilisation des eaux usées épurées pour l’irrigation agricole. «Cette visite s’inscrit dans le cadre du programme du Forum Panafricaines, notamment en préparation à l’atelier «Les défis d’une gestion rationnelle des ressources hydriques». Les membres de la délégation de journalistes africaines accueillis par la Fondation Lydec ont reçu des explications au sujet du fonctionnement de cette station, première au Maroc (et en Afrique du Nord) à utiliser la technologie de la filtration membranaire», indiquent les organisateurs de cette visite ajoutant que les participantes ont pu prendre ainsi connaissance des caractéristiques de cet ouvrage technologique et environnemental réalisé dans le cadre du schéma directeur de la Région pour la lutte contre la pollution.

Lancée en 2013, la Step de Médiouna est dimensionnée pour 40.000 habitants, avec une extension future à 80.000 habitants et dispose d’une capacité de traitement de 3.800 m3/j. En termes d’investissement, elle a nécessité une enveloppe globale de 141 millions de dirhams. Pour éviter toute nuisance aux riverains, Lydec a mis en œuvre un système de désodorisation. Dans ce sens, les opérations de prétraitement et de déshydratation sont effectuées dans un bâtiment couvert. «Dans le cadre de son engagement en faveur de la gestion durable des ressources naturelles, Lydec lutte en permanence contre le gaspillage des ressources et veille à sécuriser l’alimentation en eau potable. A titre d’exemple, près de 15.000 fuites sur les branchements et compteurs des clients et près de 1.300 fuites sur canalisations ont été identifiées et réparées en 2019», indique la Lydec expliquant que grâce à des technologies innovantes pour la détection et la réparation des fuites d’eau, Lydec a pu économiser l’équivalent de 53 millions m3 d’eau en 2019 par rapport à 1997, soit le volume annuel nécessaire à plus d’un million d’habitants.

Un espace expérimental de 1.600 m2 destiné à l’agriculture urbaine

Parmi les sites visités, les Panafricaines ont pu découvrir l’espace expérimental de la Step de Médiouna. C’est un laboratoire à ciel ouvert pour l’agriculture urbaine et biologique. «D’une superficie de 1.600 m2, cet espace a une vocation démonstrative de la réutilisation des eaux épurées dans l’irrigation permettant ainsi la valorisation de la nature et l’économie de la ressource en eau», indique Lydec. Il s’agit également d’un lieu de sensibilisation ouvert à l’ensemble des parties prenantes de Lydec (élèves, étudiants, riverains, associations, agriculteurs, élus…) en faveur de la protection de l’environnement. Il a été réalisé suite à un partenariat entre la Fondation Lydec et l’Association recherche-action pour le développement durable. Cet espace propose 7 zones de cultures (jardin potager, forêt comestible avec des arbres fruitiers, plantes aromatiques) comportant une pépinière ainsi qu’une zone de biodiversité et un espace de compostage. Notons qu’à travers cet espace, Lydec et sa fondation avaient reçu pour la 1ère fois le Prix Hassan II pour l’environnement dans la catégorie «Initiatives des entreprises».

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles