Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Coronavirus : 676 cas confirmés, un nouveau décès ce jeudi à 13 h

07.04.2020 - 22:12

Le ministère de la santé lance un appel aux soignants volontaires

Le DG de l’OMS a appelé les gouvernements à mettre en place des mesures de protection sociale pour garantir aux personnes vulnérables la nourriture et d’autres éléments essentiels à la vie pendant cette crise.

Le bilan continue de s’alourdir au Maroc. Selon le nouveau bilan du ministère de la santé annoncé ce jeudi à 13h00 sur son site.covidmaroc.ma, le nombre de cas contaminés reste inchangé, à savoir 676 cas. Le bilan de 8h00 avait fait état de 22 nouveaux cas d’infection au Covid-19 de la nuit de mercredi à jeudi à 8h00, portant à 676 le nombre total des cas de contamination. En revanche, le Maroc a enregistré un nouveau décès, soit 40 au total. Les cas de guérison se sont chiffrés à 29. Le nombre total des cas exclus après des résultats négatifs d’analyses effectuées au laboratoire s’élève à 2.726. Les 676 cas testés positifs ont été recensés dans les régions de Casa-Settat (188), Marrakech Safi (126), Rabat-Salé-Kenitra (114), Fès-Meknès (110), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (45), l’Oriental (29), Beni Mellal-Khénifra (23), Souss-Massa (18), Darâa-Tafilalet (20), Laâyoune-Sakia El Hamra (2) et Guelmim Oued Noun (1). Seule la région de Dakhla-Oued Ed Dahhab est encore épargnée par le coronavirus.

Par ailleurs, dans le cadre desa lutte contre la propagation du coronavirus, la direction régionale Casablanca-Settat du ministère de la santé a décidé de préparer une liste de personnels soignants volontaires. Tous les professionnels de la santé, retraités, médecins généralistes, médecins spécialistes, infirmiers qu’ils soient lauréats des facultés et instituts publics ou privés homologués par l’Etat peuvent s’inscrire en envoyant leurs candidatures (avec copies du diplôme et de CIN) à [email protected] Cette mesure s’inscrit dans le cadre de la politique anticipative du ministère en cas de besoin de renfort. Ainsi, les candidats seront contactés par la délégation de la santé de la région Casablanca-Settat selon les besoins mais également selon l’évolution de la pandémie. Il est important de rappeler que Casablanca-Settat est de loin la région la plus touchée par le coronavirus.

1 million de cas confirmés et 50.000 décès durant les prochains jours selon l’OMS

Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a exprimé le mercredi 1er avril sa profonde inquiétude face à «l’escalade rapide et la propagation mondiale» du Covid-19. «Au cours des cinq dernières semaines, le nombre de nouveaux cas a connu une croissance quasi exponentielle et le nombre de décès a plus que doublé au cours de la semaine écoulée», a déclaré le patron de l’OMS lors d’une conférence de presse virtuelle à Genève. «Dans les prochains jours, nous atteindrons un million de cas confirmés et 50.000 décès dans le monde entier», a-t-il affirmé. Le chef de l’OMS a, de nouveau, prévenu que la propagation du Covid-19 dans les pays en développement en Afrique et en Amérique centrale et du Sud pourrait avoir de graves conséquences sociales, économiques et politiques pour ces régions. «Il est essentiel de veiller à ce que ces pays soient bien équipés pour détecter, tester, isoler et traiter les cas, et identifier les contacts», a-t-il dit, se disant encouragé de voir que ces actions soient entreprises dans de nombreux pays «malgré des ressources limitées». Dr Tedros a reconnu que les mesures de confinement et de restriction des déplacements décidées par de nombreux pays peuvent aider à limiter la transmission du virus, mais qu’elles peuvent avoir des conséquences imprévues pour les personnes les plus pauvres et les plus vulnérables. Il a appelé les gouvernements à mettre en place des mesures de protection sociale pour garantir aux personnes vulnérables la nourriture et d’autres éléments essentiels à la vie pendant cette crise. Pour rappel, avec la Banque mondiale et le FMI, l’OMS avait demandé un allégement de la dette des pays en développement. Lundi, la Conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement (CNUCED) avait plaidé pour une annulation de la dette de ces pays pour un montant de 1.000 milliards de dollars.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles