Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Coronavirus : 1.346 cas de contaminations, l’inquiétude grandit

15.04.2020 - 19:17

10 millions DH consacrés à un programme de recherche scientifique sur le Covid-19

La plupart des cas enregistrés ces derniers jours ont été détectés grâce au suivi médical des personnes contacts. Sur un total de 8.600 personnes contacts, 445 contaminations ont été confirmées.

Les cas de contaminations augmentent jour après jour. Le ministère de la santé a annoncé ce jeudi 9 avril à 10 h un nouveau bilan faisant état de l’apparition de 71 nouveaux cas de Covid-19 depuis le mercredi à 18h, portant à 1.346 le nombre de cas cumulés. Le nombre de personnes déclarées guéries s’est élevé à 103, avec 6 rémissions supplémentaires alors que celui des décès a atteint 96, après l’enregistrement de trois nouveaux décès. Un total de 4.770 cas suspects ont été exclus après des résultats d’analyses effectuées au laboratoire qui se sont révélés négatifs.

La région de Casablanca-Settat qui compte toujours le plus grand nombre de cas est en passe d’atteindre les 400 cas. Viennent ensuite les régions de Marrakech-Safi, Rabat-Salé-Kénitra, Fès-Meknès. Les 1.346 cas testés positifs ont été recensés dans les régions de Casa-Settat (397), Marrakech-Safi (256), Rabat-Salé-Kenitra (207), Fès-Meknès (165), Tanger-Tétouan Al Hoceima (111), l’Oriental (76), Daraa-Tafilalet (67), Beni Mellal-Khénifra (40), Souss-Massa (20), Laâyoune-Sakia El Hamra (4), Dakhla-Oued Dahhab ( 2) et Guelmim-Oued Noun (1). Le directeur de l’épidémiologie et de lutte contre les maladies au ministère de la santé, Mohamed El Youbi, avait annoncé lors du point sur la situation épidémiologique du coronavirus au Maroc que la plupart des cas enregistrés ces derniers jours ont été détectés grâce au suivi médical des personnes contacts. Sur un total de 8.600 personnes contacts, 445 contaminations ont été confirmées.

Covid-19 : Les détails du programme de recherche scientifique

Le département de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et le Centre national pour la recherche scientifique et technique (CNRST) ont mis en place un programme de soutien à la recherche scientifique et technologique dans les domaines en relation avec la pandémie du Covid-19. Ce programme qui est doté d’une enveloppe budgétaire de 10 millions DH vise à mobiliser les acteurs de la communauté scientifique marocaine autour de projets de recherche relatifs à cette pandémie. Le financement de projets de recherche dans des domaines en relation avec cette pandémie vise à constituer un écosystème de recherche multidisciplinaire, capable d’initier et de développer, sur la base de ses résultats d’études et de recherche, des solutions à même de contribuer à la gestion des crises pandémiques. Celui-ci a pour objectifs spécifiques d’apporter des éléments de réponses aux questions suivantes : comment analyser et comprendre la pénétration et de la propagation de l’épidémie du coronavirus au Maroc.

Quelles recommandations scientifiques pour gérer la période de transition et permettre un retour au plus tôt à la situation normale dans notre pays ? Quelles leçons tirer de cette pandémie et quelles mesures préventives mettre en place pour l’avenir ? Il s’agit là des trois grandes thématiques concernées par ce programme. Il est à signaler que pour la première thématique, les projets de recherche doivent être réalisés dans un délai d’une année, 6 mois pour la deuxième et 6 mois pour la troisième. Toutes les dépenses de ce programme se feront dans le cadre de la décision conjointe relative à la gestion des ressources propres, signée le 16 janvier 2016 entre le ministère de l’économie et des finances et de la réforme administrative et le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Elles feront également l’objet d’un Programme d’emploi (PE) qui sera établi, validé et signé par le pôle concerné et le CNRST.
Les modalités de financement et d’exécution des projets retenus feront l’objet d’un contrat entre le CNRST et les universités constituant le pôle porteur de projet. Le versement de la subvention se déroulera en deux tranches : la 1ère tranche à la signature du contrat (50%) et la 2ème après l’évaluation positive du rapport scientifique et financier fourni à mi-parcours (50%).

Les masques obligatoires dans les unités industrielles

Les chefs et les gestionnaires des entreprises et des unités industrielles et de production sont tenus de mettre à la disposition de leurs employés les masques de protection. Ils doivent également veiller à ce que leurs employés soient remplacés toutes les quatre heures, et ce afin de préserver leur sécurité et leur santé.

C’est ce qu’annonce un communiqué conjoint du ministère de l’industrie et du ministère de la santé.
Les chefs d’entreprise doivent également veiller au respect des consignes et mesures préconisées par le ministère de la santé, notamment : assurer la propreté des espaces et des outils de travail et une aération suffisante des lieux de travail ; sensibiliser les employés aux mesures de prévention du Covid-19.

Ils sont aussi tenus d’assurer la disponibilité des produits de désinfection et de nettoyage ; veiller au respect de la distance de sécurité entre les employés et s’engager à prendre les mesures de prévention prévues par les autorités sanitaires.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles